Passer au contenu principal

Des bancs et des marques au sol à la Sallaz

Trois ans après son inauguration, la place souffre encore d’un manque de convivialité. La Ville dévoile de nouvelles mesures.

Une photo montage de la future signalétique sur le sol de la place de la Sallaz
Une photo montage de la future signalétique sur le sol de la place de la Sallaz
@oxide

Ils ont été un demi-millier à donner leur avis sur la nouvelle place de la Sallaz au printemps 2018, et le résultat est sans appel. Si l’endroit, qui se veut interface de transports publics et en même temps cœur de quartier, est jugé «bon» en termes de «répartition spatiale des flux piétons», «efficace» en matière d’accès aux commerces, c’est toujours la convivialité qui fait cruellement défaut. Pour y remédier, les autorités dévoilent de nouvelles mesures.

Dans un premier temps, la Ville souhaite améliorer la «lisibilité des espaces» grâce à un concept d’orientation et de signalétique au sol. L’ambiance générale de la place bénéficiera quant à elle d’une amélioration de l’offre de mobilier urbain avec l’ajout de tables, de bancs, de chaises et de parasols. Elle sera mieux végétalisée et des zones d’ombre seront créées. Ces mesures s’échelonneront entre le printemps et l’automne 2019. Dans une deuxième étape, une place de jeux personnalisée sera réalisée.

«Avec une superficie équivalente à deux fois celle de la place de la Riponne, la place de la Sallaz joue aujourd’hui pleinement son rôle de centralité de quartier, en redevenant la «place du village» pour les riverains de tous âges et de toutes origines», estime la Municipalité. Les mesures complémentaires proposées par la Ville s’inscrivent dans la lignée du préavis «Rues vivantes» qui vise à favoriser la convivialité dans l’espace-rue grâce à des interventions ciblées et répondant aux demandes de la population. «Ces prochaines adaptations permettront à la place de la Sallaz d’atteindre sa pleine maturité», avancent les autorités.

Cette place, inaugurée en juin 2016, connaît une fréquentation identique à celle de la rue Saint-Laurent, soit près de 12 000 usagers par jour.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.