Benoît Violier conserve les trois étoiles de Crissier

GUIDE Le Michelin 2013 conserve les trois étoiles du successeur de Philippe Rochat. Mais Denis Martin, à Vevey, perd une des deux siennes.

Brigitte et Benoît Violier dans le restaurant de l’Hôtel de Ville de Crissier, qu’ils ont entièrement rénové, peuvent savourer une nouvelle récompense.

Brigitte et Benoît Violier dans le restaurant de l’Hôtel de Ville de Crissier, qu’ils ont entièrement rénové, peuvent savourer une nouvelle récompense. Image: GÉRALD BOSSHARD

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L’année aura été chargée pour Benoît Violier et son équipe. Début avril, ils reprenaient le temple de la gastronomie de Fredy Girardet et de Philippe Rochat. A l’été, ils rénovaient les salles du restaurant après que la cuisine eut été entièrement refaite l’an dernier. En octobre, c’est le guide GaultMillau qui nommait le chef «cuisinier de l’année». Et aujourd’hui, c’est Michelin qui lui décerne trois étoiles, lui «qui a su reprendre en avril dernier cet établissement tout en le maintenant au sommet de la gastronomie mondiale», selon le guide rouge. Il n’y a que deux trois-étoiles en Suisse, Crissier et le Schauenstein, à Fürstenau (GR).

Stucki, à Bâle, et de Ecco on Snow, à St. Moritz (GR), sont promus à deux étoiles.

Parmi les neuf nouveaux une-étoile, deux autres tables vaudoises sont promues. Au Petit Manoir, à Morges, Julien Retler, déjà Découverte romande 2012 de GaultMillau, décroche son macaron dans le restaurant du micro-hôtel, avec une seule aide en cuisine. Arrivé il y a à peine quelques mois dans les cuisines de l’Hôtel des Trois-Couronnes, à Vevey, Lionel Rodriguez reçoit lui aussi sa première étoile pour sa cuisine du Sud et son envie de faire plaisir à la table du Palace.

A Vevey toujours, le très moléculaire Denis Martin est, lui, sanctionné par Michelin, qui lui retire une de ses deux étoiles. La rédaction du guide ne commente jamais ses notations, mais le chef «va les appeler pour comprendre ce qu’ils me reprochent. Je n’ai pas changé ma cuisine et je vais continuer à la faire parce que c’est ce qui me plaît. Peut-être le fait que je ne propose qu’un seul menu et qu’il y ait des «boîtes à meuh» sur les tables leur déplaît-il...» Enfin, à Saint-Saphorin (Lavaux), l’Onde perd son étoile suite à sa volonté d’abandonner le gastro et à son changement de chef.

(24 heures)

Créé: 20.11.2012, 11h18

Paid Post

Le casual dating est-il fait pour vous?
L’idée d’une rencontre purement sexuelle sans aucun engagement peut paraître séduisante, mais une petite mise au point s’impose.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 14 novembre 2018
(Image: Bénédicte) Plus...