Passer au contenu principal

Les démentis pleuvent sur la thèse d’une escroquerie aux vins rares

«Bilan» avance que le cuisinier défunt aurait été floué par des escrocs valaisans. «Totalement faux», clament des proches du dossier

L'enseigne du Restaurant de l'Hôtel de Ville à Crissier, que dirigeait Benoît Violier.
L'enseigne du Restaurant de l'Hôtel de Ville à Crissier, que dirigeait Benoît Violier.
Patrick Martin - A

«Tout ce qui a été avancé samedi au sujet du restaurant et de la famille Violier est absolument faux.» Présent à l’enterrement de Benoît Violier en Charente-Maritime, André Kudelski a passé le week-end à démentir avec véhémence les informations contenues dans un article du magazine économique Bilan, mis en ligne le matin même.L’enquête de nos confrères avance que le chef franco-suisse de l’Hôtel de Ville de Crissier avait été victime de deux escrocs valaisans dans une affaire de vente frauduleuse de vins fins.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.