Passer au contenu principal

Bonne nouvelle: à la Vallée, les arbres n’ont pas disparu

Le dernier demi-siècle a été fatal à 85% des arbres fruitiers du pays. Vergers, haies et arbres isolés ont été tronçonnés peu à peu. La forêt, elle, repousse. Seule ou non. Notamment du côté de la vallée de Joux.

Si vous êtes sur mobile, cliquez ici pour visionner la juxtaposition des photos (Avant-Après)

Ces cerisiers qui ont fait la fierté des tartes de Renens. Des haies désordonnées qui marquaient les chemins de campagne. Des couronnes de vergers entiers de pommiers, poiriers ou pruniers qui ont rempli leurs lots de bouteilles de précieuse eau-de-vie. Tout cela a disparu du paysage vaudois depuis qu’Alphonse Kammacher l’a photographié. Si la Vallée, au rude climat, la montre peu, les clichés du pied du Jura, de la Broye, du Gros-de-Vaud et surtout de La Côte démontrent largement cette altération.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.