Les boules de pétanque explosives sous enquête

SécuritéLe Bureau de prévention des accidents investigue sur l’accident survenu en juin à Lausanne. Les sept autres boules suspectes ont été remises à la police.

En éclatant, la boule avait blessé la main du joueur.

En éclatant, la boule avait blessé la main du joueur. Image: Chantal Dervey

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L’explosion soudaine d’une boule de pétanque lors d’une fête de famille à Lausanne a suscité la perplexité de nombreux lecteurs. Certains d’entre eux, détenteurs d’un set de boules acheté bon marché, ont contacté le Bureau de prévention des accidents (BPA), inquiets pour leur sécurité. «Les informations en notre possession sur cet événement pouvant être considérées comme concrètes, notre service chargé du contrôle du marché mène diverses clarifications», indique le porte-parole, Nicolas Kaessler.

Projetés à plus de 100 mètres

Le BPA a en effet un mandat de la Confédération: contrôler le respect des prescriptions de sécurité pour les produits «utilisés à titre non professionnel». «Pour ces clarifications, nous collaborons avec les différents représentants des entreprises concernées et devrons déterminer si des mesures doivent être mises en place, et si oui lesquelles», ajoute Nicolas Kaessler.

Mi-juin, une boule a explosé dans la main d’un joueur, lui cassant l’auriculaire et entaillant sa paume. Par chance, personne ne se trouvait sur la trajectoire des deux hémisphères métalliques, violemment projetés à plus de 100 mètres l’un de l’autre. Le set aurait été acheté il y a une quinzaine d’années dans une grande surface de l’Ouest lausannois, se souviennent vaguement les propriétaires. Un précédent cas datant de 2009 (une boule avait défoncé l’armoire où le jeu était entreposé) avait débouché sur un rappel de produits concernant un set vendu par correspondance à 2500 exemplaires en Suisse. Il s’agissait d’une promotion de la Coop et du TCS.

À l’époque, le Laboratoire fédéral d’essai des matériaux et de recherche avait établi que ces boules, fabriquées en Chine, étaient remplies d’un mortier lesté à la limaille. Au fil des ans - l’oxydation du fer dégageant de l’hydrogène – la pression à l’intérieur de la boule finissait par vaincre la résistance de la soudure. Un tel accident est aussi survenu en Allemagne.

«C’est arrivé, mais ça reste rarissime»

La semaine dernière, le détenteur du set «explosif», qui contenait encore sept boules, s’en est prudemment débarrassé en les remettant à la police cantonale. «Nous confirmons qu’elles ont été prises en charge par le groupe NEDEX (ndlr: Neutralisation, enlèvement, destruction des explosifs)», relève la porte-parole Florence Maillard. Elles seront transmises au BPA à des fins d’analyse, ajoute-t-elle.

La police ne souhaite pas créer de l’anxiété autour de ce phénomène qui reste un incident isolé, à ce stade. «On ne va pas le minimiser, commente Florence Maillard. C’est arrivé, mais ça reste rarissime. Si le propriétaire d’un jeu de boules n’est pas rassuré, nous lui conseillons de le rapporter au magasin où il l’a acheté.»

Créé: 22.07.2019, 06h50

Articles en relation

«Soudain, la boule de pétanque a explosé»

Accident À Lausanne, une fête de famille s’est finie au CHUV à cause de l’explosion d’une boule. Phénomène rare est très dangereux. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.