Un braqueur masqué et armé d'un couteau

LausanneLe voleur a blessé le gérant d'une bijouterie du Petit-Chêne, avant d'être pris en chasse par une patrouille. Il a été interpellé sous-gare.

L'auteur du braquage a été interpellé.

L'auteur du braquage a été interpellé. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

C’est affublé d’un masque en caoutchouc qu’un individu armé d’un couteau a fait irruption dans une bijouterie de la rue du Petit-Chêne ce mardi, vers 11h30. Il a menacé le gérant avec son arme blanche avant d’emporter des bijoux et de prendre la fuite. Au terme d’une course-poursuite avec les forces de l’ordre, le braqueur a été interpellé dans le quartier Sous-Gare.

Le gérant de la bijouterie a été blessé durant le braquage. «Il y a eu bagarre», confirme la police municipale. Le commerçant souffre de coupures. Il a été soigné et ses jours ne sont pas en danger. À l’issue de cette altercation, l’auteur a pris la fuite. Une patrouille qui se trouvait dans le secteur a pris en chasse l’individu à pied. Il a été interpellé sur le trottoir du boulevard de Grancy.

Une enquête a été ouverte par la procureure STRADA. Des investigations sont actuellement menées par les inspecteurs de la police judiciaire de Lausanne, en collaboration avec les spécialistes de la police de sûreté vaudoise pour les contrôles d’ordre technique. On ne sait rien sur le braqueur. «Ces informations sont en train d’être vérifiées», précise Sébastien Jost, chargé de communication à la police de Lausanne. Quant au butin, une partie a été retrouvée sur le braqueur au moment de son arrestation. Le reste, il l’avait perdu par terre dans sa fuite.

Créé: 06.08.2019, 19h44

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 18 septembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...