Le budget du canton de Vaud est sous toit

Grand Conseil vaudoisQualifié d'«heureux», le projet présente un léger excédent de 60'000 francs pour près de 9,5 milliards de charges.

Les députés vaudois ont adopté le projet sans y apporter une seule modification. (Image d'illustration)

Les députés vaudois ont adopté le projet sans y apporter une seule modification. (Image d'illustration) Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le budget 2018 a été accepté par 93 oui, contre 9 non et 26 abstentions, mercredi matin. S'il n'a fait l'objet d'aucune modification lors des premier et deuxième débats, le budget a néanmoins suscité des interrogations de la part de députés qui s'y sont opposés ou se sont abstenus.

Ensemble à gauche (EAG) qui avait déposé plusieurs amendements lors des débats, a estimé que ce projet n'était pas à la hauteur des besoins pour un service public de qualité. Le groupe l'a refusé en bloc. «On continuera à mener le débat, même si cela doit susciter l'ire de certains députés ou conseillers d'Etat», a relevé Jean-Michel Dolivo.

Mini-coups politiques

Parmi eux, le socialiste Stéphane Montangero. Il a fustigé mercredi le groupe EAG qui a voulu «faire des mini-coups politiques pour parler des thématiques chères à la gauche de la gauche» et qui a voté contre les mesures sociales de la RIE III.

Pour le reste, le député PS a salué un budget fort équilibré, sans funambulisme, élaboré par un gouvernement de majorité de gauche pour un parlement de majorité de droite. Après l'impôt heureux, «on est dans un budget heureux pour le Conseil d'Etat et pour une partie de l'hémicycle», a déclaré l'UDC Philippe Jobin. Certains députés de son parti l'ont néanmoins refusé.

Soupe de lait de Kappel

Pour PLR Marc-Olivier Buffat, même s'il est cohérent, ce budget reste fragile et ressemble à une «soupe de lait de Kappel». Les arbitrages ont déjà été faits au sein du Conseil d'Etat.

Ce qui donne à PDC-Vaud libre, un sentiment ambivalent. Le groupe a regretté un débat ankylosé. Le Parlement ne doit pas être une simple chambre d'enregistrement, a souligné le PDC Axel Marion.

Les Verts ont soutenu un budget de transition. Ils resteront cependant attentifs au soutien à la politique environnementale. La polarisation que certains imaginaient n'a pas eu lieu et c'est tant mieux, a relevé la Vert'libérale Claire Richard.

Garantir la stabilité

Pour le Conseil d'Etat, l'objectif est de construire une stratégie qui garantit une stabilité pour la population et des conditions cadres pour les entreprises, a noté Pascal Broulis. «On a la responsabilité de rechercher le consensus, on le fera pour l'ensemble de la législature», a ajouté la présidente Nuria Gorrite.

Le budget d'exploitation a été beaucoup discuté, mais l'ensemble des investissements ont été votés comme un seul homme a-t-elle souligné. Il s'agit de la meilleure réponse pour préparer le canton aux difficultés éventuelles à venir. (ats/nxp)

Créé: 13.12.2017, 13h11

Articles en relation

Le budget 2018 avec un petit bénéfice

Canton de Vaud Le conseiller d'Etat Pascal Broulis a présenté mercredi son douzième budget consécutif à l'équilibre. Plus...

Vaud renforce les subsides aux assurés

Assurance maladie Le Canton va accorder une aide supplémentaire aux assurés en 2018, comme le conseiller d'Etat Pascal Broulis l'avait annoncé en septembre. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Woody Allen dans la tourmente de l'affaire Weinstein, paru le 20 janvier 2018.
(Image: Vallott) Plus...