«Calamin» et «Dézaley» retrouvent leur AOC

Vins vaudoisLe canton ne comptera plus six, mais huit régions viticoles. Le Conseil d’Etat propose le retour des appellations d’origine contrôlée «Calamin» et «Dézaley». Elles avaient disparu en 2009.

Vue sur le Calamin et le Dézaley à Cully.

Vue sur le Calamin et le Dézaley à Cully. Image: Gilles Simond - A

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Conseil d’Etat a décidé d’octroyer des appellations d’origines contrôlée au Calamin et et Dézaley. Le Règlement sur les vins vaudois est modifié en ce sens. A moins d’un recours, ce changement devrait entrer en vigueur cette année encore.

Les vins des AOC Dézaley et Calamin seront obligatoirement des Grands Crus. Ils ne pourront être assemblés qu’avec 10% de vin provenant uniquement de Lavaux. Ils devront avoir des teneur en sucre supérieures au minimum requis pour les vins de l’AOC Lavaux. (de 7° Oechslé pour le chasselas et de 10° Oechslé pour les rouges.) Si les vignerons de la région viticole ne parviennent pas à respecter ces règles, ils pourront vendre leur vin sous l’appellation AOC Lavaux.

Le Conseil d’Etat, dans son communiqué, explique procéder à cette modification «en regard de la réputation historique des vins de ces zones viticoles.» Ces deux AOC existaient jusqu’en 2009, quand le Canton avait décidé de réduire le nombre d’AOC vaudoises à six (La Côte, Lavaux, Côte de l’Orbe, Bonvillars, Vully et Chablais). Calamin et Dézaley avaient alors été fondus dans l’AOC Lavaux. Mais les producteurs n’avaient guère goûté à cette modification. La Commission interprofessionnelle du vin vaudois (CIVV) avait formulé leur demande, que le Canton a finalement entériné.

Créé: 21.03.2013, 13h41

Articles en relation

2009: Un millésime enchanté

Les 250 ans de 24heures Alors que la vendange est qualifiée «du siècle», le canton change ses AOC Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.