Passer au contenu principal

En campagne, Jacqueline de Quattro ne quitte pas ses bottes

Candidate à sa succession, la ministre aligne les rencontres en pleine nature. Elle a fait de la biodiversité son cheval de bataille.

Jacqueline de Quattro (à dr.) ne rechigne pas à investir le terrain, comme ici à l'occasion de la la revitalisation des hauts-marais de la vallée de Joux, en mai 2016.
Jacqueline de Quattro (à dr.) ne rechigne pas à investir le terrain, comme ici à l'occasion de la la revitalisation des hauts-marais de la vallée de Joux, en mai 2016.
Jean-Paul Guinnard

Celui qui veut suivre Jacqueline de Quattro doit enfiler des bonnes chaussures. Des chaussures de marche si possible, qui résistent à l’eau, à la terre et à la boue. Pourquoi? Depuis quelques mois, la conseillère d’Etat aligne les conférences de presse en pleine nature, invitant les médias à la suivre au bord de l’eau ou en forêt pour expliquer les résultats concrets et visibles de sa politique.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.