Les candidats débordent d'idées pour mener leur campagne

Cantonales 2012Les prétendants à un siège au Grand Conseil ne misent pas que sur les affiches pour convaincre les électeurs de glisser leur nom dans l'urne le 11 mars prochain.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

À un mois de l'élection au Grand Conseil vaudois, les candidats députés débordent d'imagination pour faire parler d'eux et de leurs idées. Deux exemples originaux parmi les actions qui ont eu lieu ce samedi dans le canton.

Des candidats au service des électeurs gourmands

À Blonay, la section locale du PLR a voulu montrer que ses candidats étaient prêts à se mettre au service de la population. Les candidats libéraux-radicaux de la région ont donc revêtu un tablier et son devenu l'espace d'une journée les serveurs du Pomodoro. Tout de même coachés par quelques employés de l'établissement, les politiciens ont servi les convives dont le nombre a dépassé la centaine. Slogan de la journée: «pas de salade, mais à votre service!»

Un peu maladroits dans ce rôle, les serveurs d'un jour auront au mois décroché quelques sourires au personnel. Quant aux clients qui n'avaient pas réservé, ils avaient plutôt intérêt à ne pas être affamés. Alors que les premiers gourmets peinaient à quitter l'apéro pour passer à tables, d'autres réservaient déjà leur place pour le second service.

Il faut dire que le menu était appétissant, il avait été préparé par plusieurs grandes toques de la région sous le parrainage de Gérard Rabaey. Et cerise sur le gâteau, cette journée un peu particulière servait en plus une bonne oeuvre puisque l'entier des bénéfices sera reversé à la Fond'action contre le cancer.

Des sections vertes en compétitions

Les verts pour leur part ont lancé un concours entre leurs différentes sections. Dans le but de rappeler que la voiture occupe une importante partie de l'espace urbain, les candidats du parti qui prône la mobilité douce a défié ses sections de Lausanne, Morges, Nyon et Pully de placer le plus de militants possible dans une place de parc.

Un exercice auquel la section lausannoise est rôdé puisque c'est la troisième fois que ses militants le font, dans le but de rappeler que l'espace dévolu au stationnement d'une voiture pourrait servir à bien plus de monde qu'aux un à cinq passagers d'une auto. Mais trouver une place de parc au centre de Lausanne un samedi en début d'après-midi n'est déjà pas chose facile, mais ensuite faire comprendre aux automobilistes que des piétons comptent l'occuper, d'ailleurs ils ont mis quelques pièces dans le parcmètre est un autre problème.

Léonore Porchet, candidate au Grand Conseil a ainsi essuyé les foudres de plusieurs automobilistes quand elle s'est placée dans une case vide du haut de la rue Pepinet avant de sonner le rappel des troupes. Finalement c'est sur la Place centrale qu'a eu lieu l'action. Et malgré la présence d'oriflammes et drapeaux aux couleurs du parti ne suffisent pas à décourager les automobilistes en recherche d'une place de stationnement. Plusieurs baissent la vitre pour demander à la petite troupe de libérer la place. «Vous ne faites pas de la bonne pub pour les verts», s'écrie exaspérée une femme.

Créé: 11.02.2012, 19h15

Dossiers

(Video: Jo. B.)

(Video: Jo.B.)

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.