Une épée de Damoclès sur Thévenaz-Leduc

EcublensLe maintien des activités de l’entreprise de démolition dépend plus que jamais de l’adoption de nouvelles mesures de sécurité

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Une bonne nouvelle pour les habitants d’Ecublens, d’abord: sur le site de Thévenaz-Leduc, là où un tas gigantesque de carcasses de véhicules s’est embrasé le 3 décembre 2014, la situation est redevenue normale. Seule la halle centrale de stockage abrite désormais les voitures destinées à la démolition, et l’amas de ferraille et de véhicules en tous genres qui jouxtait l’autoroute A1 a disparu.

Un communiqué commun publié lundi par la Direction générale de l’environnement (DGE), la commune et l’administrateur-délégué de l’entreprise, Dario Balmelli, souligne de surcroît que la situation a été régularisée dans le respect des délais fixés en commun au lendemain de l’incendie.

Un bémol pour l’entreprise, ensuite: à la suite de deux visites sur son site, dont l’une menée par la conseillère d’Etat Jacqueline de Quattro en personne, le Département du territoire et de l’environnement a conditionné le maintien de ses activités sur le site d’Ecublens à l’adoption de mesures de sécurité complémentaires.

D’une part, Thévenaz-Leduc devra continuer à limiter à la halle centrale le stockage des carcasses de véhicules destinés au broyage. Les volumes de véhicules usagés, ainsi que tout incident éventuel, devront être communiqués à la DGE à intervalles réguliers. D’autre part, un bureau spécialisé, extérieur à l’entreprise, a été chargé de réaliser un audit de sécurité dont les conclusions sont attendues au début de l’été. L’analyse du risque portera sur l’ensemble du processus de prise en charge des carcasses de véhicules destinés à la démolition, et pourra conduire à une modification de l’autorisation cantonale pour l’élimination des déchets.

Beau joueur, mais aussi conscient des attentes de la commune et de sa population, Dario Balmelli, patron de Thévenaz-Leduc, précise que c’est lui-même qui a demandé un audit: «Contrairement à ce que l’on pourrait imaginer, je ne crains absolument pas ses conclusions, assure-t-il. Nous n’avons qu’un objectif: améliorer nos conditions d’exploitation, en ayant à l’esprit qu’un développement de nos activités, sur le site d’Ecublens, n’est pas envisageable.»

Pourtant, la pression exercée sur le démolisseur par les autorités cantonales et communales est plus importante que jamais. Directeur de l’environnement industriel, urbain et rural, Sylvain Rodriguez attend beaucoup des conclusions de l’audit: «Dans le cahier des charges du bureau auquel le mandat a été confié, il y a notamment l’analyse détaillée de toutes les pratiques de l’entreprise, en insistant sur la sécurité, sur la protection de l’environnement et sur une dépollution maximale des carcasses des voitures qui attendent de passer dans le broyeur. Du coup, nos exigences sont élevées.»

Le syndic d’Ecublens, Pierre Kaelin, qui ne cachait pas, au lendemain de l’incendie, son envie de voir Thévenaz-Leduc tourner les talons, n’est finalement pas mécontent du compromis auquel sont les parties sont parvenues. «Comme les services de l’Etat, j’attends beaucoup de l’audit, dit-il. Il ne faut pas oublier qu’on va demander à ses auteurs d’examiner tous les scénarios possibles, y compris celui du maintien, ou pas, de l’entreprise à cet endroit, et que les résultats pourront conduire à l’octroi d’une nouvelle autorisation, sur laquelle nous aurons notre mot à dire. A nos yeux, dès lors, les dispositions d’aujourd’hui ne sont qu’une étape, pas moins mais pas plus.»

Créé: 16.02.2015, 09h37

Articles en relation

Le Canton accentue la pression sur Thévenaz-Leduc

Incendie Jacqueline de Quattro s'est rendue sur place. L’entreprise d’Ecublens, théâtre d’un brasier début décembre, n’a plus le droit à l’erreur. La Commune, elle, veut lui voir les talons. Plus...

L'élimination des voitures a repris chez Thévenaz-Leduc après l'incendie

Ecublens L'entreprise de recyclage qui avait brûlé durant deux jours a pu remettre en service son installation. Plus...

L'incendie chez Thévenaz Leduc a pu être maîtrisé

Ecublens A 6h50 ce jeudi 4 décembre, le feu qui s’est déclaré dans l’entreprise Thévenaz Leduc à Ecublens est sous contrôle, annonce la police cantonale vaudoise dans un communiqué. Mais il n’est pas éteint. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 22 août 2019
(Image: Bénédicte ) Plus...