Pour le Canton, la Suisse est gouvernée par un président!

VaudAprès diverses polémique autour des «faiseurs de Suisses», le nouveau questionnaire vaudois a été mis en ligne. Non sans erreur.

Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Exit le modèle des Sept Sages qui veillent aux destinées de notre chère patrie! Celui qui gouverne la Suisse, ce n'est pas le Conseil fédéral mais le président. C'est ce que l'on pouvait lire jusqu'à mardi après-midi dans le questionnaire à choix multiple (QCM) publié par le Canton à l'intention des candidats à la naturalisation.

Il est pourtant avéré que le fonctionnement de la Confédération helvétique attribue au «primus inter pares» un rôle purement représentatif, notamment vis-à-vis de l'étranger. Pour 2018, Alain Berset n'a donc pas plus d'autorité sur ses collègues que du temps où Doris Leuthard occupait ce poste.

Avisé de son erreur par le biais de notre article, le Canton a promptement corrigé le questionnaire en ligne. Long de 128 questions, il permet désormais - tout en harmonisant les pratiques - à chaque prétendant à la naturalisation de s'entraîner en ligne en vue de passer son examen de futur citoyen. Le document existe en deux versions:

a) la version sans réponses b) la version avec réponses

La liste comprend, à parts égales, des questions fédérales et vaudoises, divisées en quatre catégories: géographie, civisme, histoire et social. Elle n'est pas exhaustive dans la mesure où chaque Commune ajoutera encore 32 questions de son cru. Si les très traditionnels «Röstigraben», «Schwyzerdütsch» et «Helvetia» ont trouvé leur place parmi la centaine de points abordés, des sujets bien plus récents complètent l'interrogatoire visant à obtenir le passeport à croix blanche. Alors vous souvenez-vous «quel bâtiment a été inauguré à Lausanne le 14 avril 2017?» (24 heures)

Créé: 15.05.2018, 16h17

Articles en relation

L’Ecole-club Migros forme les futurs citoyens suisses

Citoyenneté Des cours de préparation à la naturalisation sont donnés depuis peu en Suisse romande par l’École-Club Migros. Reportage. Plus...

La naturalisation est une décision politique

L'invité Olivier Delacrétaz, président de la Ligue vaudoise. Plus...

Nyon coupe la poire en deux dans l’affaire des faiseurs de Suisse

Naturalisation La bourgeoisie a été octroyée à un seul des deux époux qui contestaient le préavis négatif de la Commission des naturalisations. Plus...

La Suisse entame 2018 avec des lois durcies

Nouvelle année Avec un droit à la naturalisation plus restrictif et le retour des courtes peines de prison, le climat est à la fermeté. Dans le domaine de la santé, les économies priment. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.