Passer au contenu principal

Le Canton veut endiguer les occupations illégales de gitans

Jacqueline de Quattro a présenté sa stratégie pour forcer les gens du voyage à ne plus squatter des terrains privés. Les préfets délivreront des ordres d'évacuations pour permettre aux gendarmes d'intervenir rapidement.

Image d'illustration
Image d'illustration
Olivier Allenspach

Ne plus laisser aux gens le temps de s'installer illégalement sur un terrain privé. Voici le principal objectif des directives présentées aujourd'hui par Jacqueline de Quattro, cheffe du Département de la sécurité. Principale nouveauté, les expulsions de gitans français pourront être directement décidées par les préfets, évitant la trop lente procédure judiciaire jusqu'à présent utilisée. Ce scénario sera cependant applicable uniquement pour les propriétaires qui n'ont pas auparavant accepté une transaction financière. D'où cet appel du commandant de la gendarmerie vaudoise, Olivier Botteron. «Les Vaudois ne doivent jamais accepter d'argent de la part des gens du voyage».

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.