Passer au contenu principal

Le centre fera campagne sans les Vert’libéraux

Le PDC et les formations alliées espèrent bétonner leur siège et rêvent même de progresser.

«Nous remettons la même formule sur le métier avec l’ambition de consolider et peut-être même de progresser», explique Claude Béglé.
«Nous remettons la même formule sur le métier avec l’ambition de consolider et peut-être même de progresser», explique Claude Béglé.
Keystone

On prend les mêmes et on recommence. Le PDC a lancé lundi sa campagne officielle pour les élections fédérales avec pour objectif de maintenir le siège de Claude Béglé au National. La formation centriste ne s’apparentera pas avec les Vert’libéraux, ces derniers ayant décliné la proposition. Rien de grave, à entendre les centristes: «Nous remettons la même formule sur le métier avec l’ambition de consolider et peut-être même de progresser», explique Claude Béglé.

Les raisons de cet optimisme tiennent dans les chiffres: sur la base des fédérales de 2015, les centristes espèrent engranger entre 6% et 8% des voix, au minimum, grâce aux reports entre les différentes formations. Le Parti bourgeois-démocratique (PBD), le Parti évangélique (PEV) et l’Union démocratique fédérale (UDF) joueront en équipe avec le PDC. Les partis n’ont pas de programme commun. «Nous avons beaucoup discuté des thèmes», nuance François Bachmann, candidat du PEV qui fera ticket commun avec Claude Béglé pour les États. Le programme des centristes se préoccupe des grands thèmes sociaux aussi bien que de l’écologie, tout en préservant la recherche de compromis. Un sujet susceptible de fâcher les différents partenaires a été aplani: l’UDF Vaud s’est engagée à ne pas promouvoir le référendum national contre l’extension de la norme pénale antiracisme à l’homophobie.

La première liste PDC compte notamment Claude Béglé, Axel Marion, Isabelle Tasset, Gérald Cretegny et Jacques Neirynck, l’ancien doyen du parlement (87 ans), en «représentant des seniors». Une deuxième liste, baptisée ouVERTure, présente de nouvelles têtes.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.