Le centre fera campagne sans les Vert’libéraux

Elections fédéralesLe PDC et les formations alliées espèrent bétonner leur siège et rêvent même de progresser.

«Nous remettons la même formule sur le métier avec l’ambition de consolider et peut-être même de progresser», explique Claude Béglé.

«Nous remettons la même formule sur le métier avec l’ambition de consolider et peut-être même de progresser», explique Claude Béglé. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

On prend les mêmes et on recommence. Le PDC a lancé lundi sa campagne officielle pour les élections fédérales avec pour objectif de maintenir le siège de Claude Béglé au National. La formation centriste ne s’apparentera pas avec les Vert’libéraux, ces derniers ayant décliné la proposition. Rien de grave, à entendre les centristes: «Nous remettons la même formule sur le métier avec l’ambition de consolider et peut-être même de progresser», explique Claude Béglé.

Les raisons de cet optimisme tiennent dans les chiffres: sur la base des fédérales de 2015, les centristes espèrent engranger entre 6% et 8% des voix, au minimum, grâce aux reports entre les différentes formations. Le Parti bourgeois-démocratique (PBD), le Parti évangélique (PEV) et l’Union démocratique fédérale (UDF) joueront en équipe avec le PDC. Les partis n’ont pas de programme commun. «Nous avons beaucoup discuté des thèmes», nuance François Bachmann, candidat du PEV qui fera ticket commun avec Claude Béglé pour les États. Le programme des centristes se préoccupe des grands thèmes sociaux aussi bien que de l’écologie, tout en préservant la recherche de compromis. Un sujet susceptible de fâcher les différents partenaires a été aplani: l’UDF Vaud s’est engagée à ne pas promouvoir le référendum national contre l’extension de la norme pénale antiracisme à l’homophobie.

La première liste PDC compte notamment Claude Béglé, Axel Marion, Isabelle Tasset, Gérald Cretegny et Jacques Neirynck, l’ancien doyen du parlement (87 ans), en «représentant des seniors». Une deuxième liste, baptisée ouVERTure, présente de nouvelles têtes.

Créé: 11.06.2019, 17h23

Articles en relation

Le PDC, victime inattendue du vote utile

Surprise Tous les spécialistes prédisaient un bien meilleur score au PDC Axel Marion, resté bloqué à 6%. Plus...

Axel Marion se voit en élément central d’une formule magique

Élection au Conseil d'État Le PDC, député et conseiller communal lausannois ne pèse pas lourd dans le jeu vaudois. Mais son centrisme absolu payera, dit-il. Plus...

Trois outsiders pour chambouler la coalition PLR-PS

Succession Maillard Si les candidats de la gauche radicale Anaïs Timofte et Jean-Michel Dolivo se présentent en opposants au Conseil d’État, le PDC Axel Marion veut pérenniser une alliance de circonstance. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.