Passer au contenu principal

«Certains Suisses ne seront pas rapatriés tout de suite»

Forcée de jouer les tour-opérateurs d’urgence, la Confédération doit rapatrier des milliers de personnes. La règle: premier arrivé premier ramené.

Après vingt-six heures de car, quelque 270 Suisses sont arrivés à Lima, s’est réjoui l’ambassadeur suisse au Pérou, Markus-Alexander Antonietti, sur Twitter. Ils ont décollé pour Zurich mardi après-midi.
Après vingt-six heures de car, quelque 270 Suisses sont arrivés à Lima, s’est réjoui l’ambassadeur suisse au Pérou, Markus-Alexander Antonietti, sur Twitter. Ils ont décollé pour Zurich mardi après-midi.
DR

Chef suppléant du Centre de gestion des crises au Département fédéral des affaires étrangères (DFAE), Serge Bavaud ne s’en cache pas. Le rapatriement monstre de milliers de touristes et d’hommes et de femmes d’affaires suisses bloqués aux quatre coins du monde pour cause de pandémie est l’une des plus grosses opérations jamais menée par le département. Son chef, Ignazio Cassis, doit parfois négocier avec ses homologues étrangers personnellement.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.