Les CFF soignent les clients pour faire passer leurs gros travaux

MobilitéLe transporteur admet avoir dû «changer de culture» pour gérer les nuisances qu’il provoque en Suisse romande.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Retards, suppressions de trains, bruit… Les voyageurs et les riverains du réseau ferroviaire ont souvent de quoi se plaindre. Les CFF semblent l’avoir compris et tirent des leçons de la vague de protestations qu’ils ont provoquée l’an dernier. C’est en tout cas le message qu’ils ont voulu faire passer jeudi devant la presse. «Nous avons compris que les clients étaient très critiques au sujet des travaux», résume Philippe Gauderon, responsable de CFF Infrastructure. La grogne de nombreux usagers, au printemps 2017, à l’annonce de la fermeture pour l’été 2018 de la ligne Lausanne-Puidoux en est un exemple. Les retards cumulés l’an dernier ont aussi provoqué la colère. Entre Villeneuve et Lausanne notamment, où les CFF avaient fini par distribuer des bons de 30 francs au hasard, durant 3 heures, en guise de «souplesse commerciale». Pas de quoi satisfaire les voyageurs lésés. Une solution inédite ciblée et proportionnelle destinée aux abonnés sera testée cet été.

Mais ce sont aussi les riverains que le transporteur compte davantage prendre en compte. À Gland par exemple, où ils se sont plaints de travaux qui semblent recommencer à peine les précédents achevés. «Nous devons faire un gros effort d’information et de planification des travaux», admet le responsable.

Les nuisances ne sont pas près de diminuer. C’est même tout l’inverse. «Entre les années 1980 à 2000, nous avons perdu l’habitude des grands travaux en Suisse romande, explique Philippe Gauderon. Nous n’avons pas fait assez, et là il faut rattraper le retard. Cela nous pousse à trouver de nouvelles manières de faire.» Ce n’est ainsi pas simplement un entretien habituel de ses voies que l’ex-régie fédérale doit effectuer ces prochaines années. Mais une «opération à cœur ouvert» sur un réseau qui voit passer 2800 trains quotidiennement. La grande intervention englobe notamment la mise en conformité avec la loi sur l’égalité pour les personnes handicapées dans 220 gares, mais aussi l’agrandissement de la gare de Lausanne ou encore l’assainissement de 23 tunnels et ponts.

Méthode «coup-de-poing»

La grogne des clients n’est pas la seule motivation des CFF, même s’ils assurent que c’est la première. «Nous enregistrons beaucoup de retards de trains, et en même temps nos travaux n’avancent pas assez vite», constate Alain Barbey, coordinateur régional Suisse romande. En clair, le transporteur ne peut plus se contenter de mener ses gros chantiers de nuit et laisser la place au trafic le jour. Il annonce donc se résoudre à une grande série de mesures «coups-de- poing», partout sur le réseau. Et donc à des suppressions de trains pour mener à bien certains travaux.

Il y a bien sûr la coupure Lausanne-Puidoux. Mais aussi, entre Genève et Lausanne, durant huit week-ends complets en avril, juin, juillet et octobre, durant lesquels la connexion sera assurée par un train régional uniquement. Ou encore, cet été, entre Fribourg et Morat, des bus se substitueront aux trains pendant 42 jours. «Nous nous rendons compte qu’il vaut mieux une offre claire, stable mais réduite que des interventions moins fortes mais plus fréquentes avec des modifications qui vont et viennent sans cesse», dit le responsable de la planification de l’offre, David Henny. Plus que des annonces de perturbations précises, l’ex-régie fédérale dévoile en fait un «changement de philosophie», affirme son porte-parole, Jean-Philippe Schmidt. Car toutes ces mesures, si elles s’avèrent efficaces, pourraient ensuite être prises lors de chantiers partout ailleurs sur le réseau. D’ici à 2020, 171 chantiers seront menés sur l’ensemble du réseau ferroviaire romand.

Créé: 22.02.2018, 12h30

Articles en relation

Les CFF rembourseront les abonnés lésés de la ligne Lausanne-Berne

Mobilité Un projet sera testé cet été pour dédommager les voyageurs touchés par les travaux entre Lausanne et Puidoux. Plus...

Ce que les CFF réservent aux Vaudois en 2018

Transports Le nouvel horaire est instauré le 10 décembre. Les chantiers massifs continuent de l’influencer. Comme toujours, certains perdent, d’autres gagnent. Plus...

Un été 2018 sans train pour Berne

Infrastructures Une partie de la ligne Lausanne-Berne sera complètement interrompue durant sept semaines l’année prochaine. Plus...

Le geste des CFF ne calme pas tous les lésés

Grogne Des usagers se plaignent de ne pas avoir reçu leur bon de 30 fr. Quant à «l’action spécifique» pour les abonnés, il s’agit d’un simple courrier d’excuses. Plus...

Le coup de gueule des riverains a porté ses fruits

Gland Suite aux doléances exprimées lors d’une réunion houleuse avec les CFF, des mesures ont été prises pour atténuer le bruit des travaux. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.