Passer au contenu principal

Les CFF peinent à chiffrer la sécurisation du réseau

Géraldine Savary presse les CFF d’articuler le prix des travaux à réaliser pour mettre les politiques face à leur responsabilité.

A la gare de Moudon, les employés utilisent la palette pour autoriser le départ des trains.
A la gare de Moudon, les employés utilisent la palette pour autoriser le départ des trains.
JEAN-PAUL GUINNARD

En organisant vendredi dernier une discussion avec la presse sur la sécurité ferroviaire, la direction des CFF a réussi à faire retomber la pression médiatique après la collision de Granges-Marnand. Mais, au-delà d’une liste d’intentions, le transporteur s’est bien gardé d’annoncer précisément d’ambitieuses, et forcément coûteuses, modernisations de ses systèmes de sécurité. De quoi laisser les experts du rail sur leur faim. La principale mesure concrète et immédiate n’implique d’ailleurs aucune dépense supplémentaire.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.