Passer au contenu principal

Le chantier de «la verrue», un danger pour le public

L’endroit présente un risque sécuritaire, tant pour les ouvriers que pour le public. Les travaux doivent être stoppés, estime un tribunal.

L’interminable chantier de Bel-Air/Mauborget, à Lausanne. Le propriétaire a jusqu’au 31 décembre pour nettoyer les lieux et les remettre en état.
L’interminable chantier de Bel-Air/Mauborget, à Lausanne. Le propriétaire a jusqu’au 31 décembre pour nettoyer les lieux et les remettre en état.
FLORIAN CELLA

Durant les vacances scolaires d’octobre, il était reparti de plus belle. Après avoir traîné durant dix ans, le chantier de Bel-Air/Mauborget, à Lausanne, a connu un regain d’activité sans précédent, avec la présence remarquée de bétonneuses à l’allure triomphante. On allait couler du béton et terminer le gros œuvre d’ici à février, murmurait-on subitement aux abords du chantier, sur lequel de nouvelles sociétés ont été mandatées.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.