Passer au contenu principal

A la chasse aux assurés, des courtiers accusés d’abus

Des coups de fil et des flyers créent la confusion. SantéSuisse, qui fédère les caisses maladie, donne de la voix et les défenseurs des consommateurs montent au front.

Un exemple qui fait bondir SantéSuisse. Les chiffres indiqués sur ce prospectus «ne correspondent en rien aux primes de l’assurance-maladie obligatoire annoncées pour 2018» alors même que le délai indiqué du 30 novembre concerne l’assurance-maladie obligatoire.
Un exemple qui fait bondir SantéSuisse. Les chiffres indiqués sur ce prospectus «ne correspondent en rien aux primes de l’assurance-maladie obligatoire annoncées pour 2018» alors même que le délai indiqué du 30 novembre concerne l’assurance-maladie obligatoire.

Plus que quelques jours pour choisir une caisse maladie moins chère ou un modèle d’assurance plus avantageux. Issue d’un mail envoyé par Comparis.ch, cette phrase traduit l’agitation de ce début de semaine. Le couperet tombe le 30 novembre: c’est le délai de résiliation de l’assurance maladie obligatoire régie par la LAMal. Environ 700'000 Suisses vont changer de caisse pour tenter de réduire les conséquences d’une hausse moyenne de 4% des primes, selon une estimation de SantéSuisse, principale organisation de la branche de l’assurance maladie.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.