Passer au contenu principal

Un chasselas de 43 ans met tout le monde d’accord

Le meilleur vin du Mondial du Chasselas est une Cure d’Attalens 1976

Quelques vieilles bouteilles de Cure d'Attalens.
Quelques vieilles bouteilles de Cure d'Attalens.
Obrist

A l’âge mûr, on peut encore river son clou aux gamins. La preuve avec le gagnant toutes catégories du Mondial du chasselas, une Cure d’Attalens de la maison Obrist, qui se présentait dans la catégorie vieux millésimes. Avec 94 points, il a mis tout le monde d’accord. Face à lui, 866 autres vins (+47 par rapport à 2018), dont 747 suisses... parmi lesquels 526 vaudois hors Vully.

Cela n’a pas empêché un Chasslie 2018 allemand (Zotz à Baden) de remporter la catégorie principale (707 candidats), devant le Château d’Echichens de la Cave de la Côte et le Clos Balavaud valaisan des Fils Maye. En vin doux, c’est l’Ange et Démon 2017 des Artisans Vignerons d’Yvorne qui l’emporte devant quatre allemands. En vinification spéciale, le trophée va au Chasselas sur lie 2015 des Dames de Hautecour, à Mont-sur-Rolle. Et donc, parmi les vieux, derrière la Cure d’Attalens 1976, L’Arbalète 1990 de Jean&Pierre Testuz, à Treytorrens, et le Château de Chatagneréaz 2011 complètent le podium.

Les prix ont été décernés au Château d’Aigle, lors de la Fête du chasselas qui se tient vendredi et samedi et où la plupart des vins primés sont proposés à la dégustation.

www.mondialduchasselas.com

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.