Passer au contenu principal

Canton de VaudDes chats sauvages à voir au zoo La Garenne

Les visiteurs peuvent désormais observer trois chats forestiers, la seule espèce sauvage du genre en Europe, au parc animalier vaudois.

Trois chats sauvages, dits forestiers, sont à voir au zoo La Garenne (VD). (Mardi 12 février 2019)
Trois chats sauvages, dits forestiers, sont à voir au zoo La Garenne (VD). (Mardi 12 février 2019)
La Garenne
Très persécuté par le passé pour sa fourrure, le chat forestier revient dans les forêts vaudoises grâce à sa protection. (Mardi 12 février 2019)
Très persécuté par le passé pour sa fourrure, le chat forestier revient dans les forêts vaudoises grâce à sa protection. (Mardi 12 février 2019)
La Garenne
Au zoo La Garenne, ils disposent d'un tout nouvel espace construit en forêt à côté des cerfs et des sangliers. (Mardi 12 février 2019)
Au zoo La Garenne, ils disposent d'un tout nouvel espace construit en forêt à côté des cerfs et des sangliers. (Mardi 12 février 2019)
La Garenne
1 / 8

Bonne nouvelle pour les visiteurs du zoo La Garenne. Ils peuvent y observer depuis mardi trois chats sauvages dits «forestiers», deux femelles et un mâle. «Il n’existe que trois espèces de félins sauvages en Europe, et notre région a la chance que deux d’entre elles parcourent la forêt, le lynx des Carpates et le chat forestier», précise le zoo dans un communiqué. Une 3e espèce, le lynx pardelle, survit encore dans le sud de l’Espagne.

Les deux femelles visibles à Le Vaud sont nées au zoo de Berne en 2017 et le mâle est né lui en 2018 au zoo de Goldau. Ils disposent d’un tout nouvel espace construit en forêt à côté des cerfs et des sangliers, grâce à de généreux mécènes.

Farouchement persécuté

C'est une chance de pouvoir admirer ces félins qui ont failli disparaître de Suisse. En effet, le chat sauvage est encore plus difficile que le lynx à observer et fuit toutes les observations. Comme la plupart des prédateurs, il a été farouchement persécuté, soit via des pièges, des tirs ou par empoisonnement. Il revient peu à peu dans le canton de Vaud et l’Arc jurassien. Son retour a même été prouvé récemment dans le canton de Genève.

Selon le zoo La Garenne, le chat forestier s’approche très peu des humains, reste caché en forêt, chasse de petites proies, surtout la nuit. Il monte en altitude, mais évite en hiver les zones trop enneigées. Il n'est en outre pas possible de le domestiquer et il reste toujours sur la défensive sans accepter le contact quand on le maintient en captivité.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.