Passer au contenu principal

Les chaudes promesses du sous-sol vaudois

Le cadastre rendu public par l’État révèle le potentiel de la géothermie profonde: elle pourrait combler une bonne partie des besoins thermiques de 43 communes du Plateau.

Des camions vibreurs scannant le sous-sol peuvent affiner le potentiel d’une zone.
Des camions vibreurs scannant le sous-sol peuvent affiner le potentiel d’une zone.
Olivier Vogelsang-A

Il n’y a pas que les éoliennes, les panneaux solaires ou les barrages hydrauliques sur lesquels compter pour s’affranchir des énergies fossiles: la géothermie profonde a aussi un rôle à jouer. Et dans le canton «son potentiel est important», a claironné le Département du territoire et de l’environnement (DTE) mardi devant les médias. C’est ce que démontre un tout nouveau cadastre mis en ligne sur le site de l’État de Vaud. Il se fonde sur les informations récoltées lors de la campagne d’exploration pétrolière, il y a près de cinquante ans – une nanoseconde à l’échelle des temps géologiques. Verdict: 43 communes pourraient tirer de la chaleur du sous-sol, de quoi subvenir à une bonne partie de leurs besoins en énergie thermique.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.