Passer au contenu principal

Chavannes est jugée exemplaire pour les aînés

Selon un rapport national, la commune de l'Ouest lausannois est le meilleur exemple romand d’un environnement favorable aux seniors.

Des rencontres intergénérationnelles sont un des aspect du du programme "Cause commune" lancé l'an passé par Chavannes-près-Renens en collaboration avec des chercheurs de l'Université de Lausanne.
Des rencontres intergénérationnelles sont un des aspect du du programme "Cause commune" lancé l'an passé par Chavannes-près-Renens en collaboration avec des chercheurs de l'Université de Lausanne.
DR

Chavannes-près-Renens est la commune romande qui se distingue particulièrement pour sa politique en faveur des personnes âgées. C’est ce qui ressort d’un rapport commandé par l’Académie suisse des sciences humaines et sociales(ASSH), en collaboration avec l’Union des villes suisses et l’Association des communes suisses. Celles-ci ont mandaté l’institut Gfs.bern pour interroger les 2222 communes de Suisses sur les mesures qu’elles mettent en place pour améliorer la qualité de vie des aînés. Plus de 927 d’entre elles ont répondu au sondage.

L’une des conclusions de l’étude est, sans surprise, que les grandes villes sont les plus impliquées en la matière. L’ASSH a néanmoins décidé de mettre en évidence le cas de Chavannes-près-Renens en Romandie, sélectionnant aussi un exemple en Suisse alémanique et un au Tessin. «Nous voulions montrer que des communes peuvent être exemplaires, même quand elles n’ont pas les moyens d’un grand centre urbain», explique Lea Berger, collaboratrice scientifique au sein de l’académie.

«Cause commune»

Si Chavannes s’est fait remarquer, c’est grâce au programme inédit «Cause commune» lancé en mai 2019 en collaboration avec l’Université de Lausanne. Chercheurs et travailleurs sociaux font ici équipe pour connaître les besoins de quatre classes d’âge de la population chavannoise, dont les seniors, avant de développer des mesures en mode participatif.

Le syndic, Jean-Pierre Rochat, rappelle que la proximité de l’Université de Lausanne explique en grande partie l’existence de ce programme sur sa commune. «C’est l’opportunité d’analyser l’enjeu du vieillissement de la population sur le terrain pour arriver à des solutions concrètes. Celles-ci ne profiteront pas seulement aux seniors et pas seulement à Chavannes».

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.