Passer au contenu principal

Le chef Benoît Violier n’a pas été escroqué

Un rapport confirme que Benoît Violier n’a pas été victime d’une escroquerie aux vins prestigieux. Bilan exprime «ses regrets».

L’établissement est bien capitalisé, avec un très bon niveau de liquidités, atteste la fiduciaire chargée des comptes du restaurant de l'Hôtel de ville de Crissier.
L’établissement est bien capitalisé, avec un très bon niveau de liquidités, atteste la fiduciaire chargée des comptes du restaurant de l'Hôtel de ville de Crissier.
Patrick Martin

«Contrairement à ce que notre article laissait entendre, aucun élément n’a permis de confirmer les liens supposés entre Benoît Violier et B., le financier sous enquête en Valais pour une fraude aux grands vins et diverses autres escroqueries.»

Rédigées par la rédactrice en chef de Bilan, Myret Zaki, et en ligne depuis mardi sur le site du magazine économique, ces quelques lignes visent à éteindre l’incendie qu’avait allumé un article publié sur bilan.ch au lendemain de l’enterrement du chef étoilé du Restaurant de l’Hôtel de Ville de Crissier, Benoît Violier.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.