Passer au contenu principal

Bras de fer pour le chemin au bord du lac

Pour réaliser leurs sentiers d’accès aux rives, les communes n’échapperont pas au bras de fer juridique avec les propriétaires. Débat gauche-droite programmé au Grand Conseil.

A côté de la plage de Gland, le futur chemin public est actuellement barré par la haie d’un propriétaire privé.
A côté de la plage de Gland, le futur chemin public est actuellement barré par la haie d’un propriétaire privé.
ALAIN ROUÈCHE

Initiative à La Tour-de-Peilz en novembre 2010. Référendum à Gland en février 2012. Deux victoires populaires en faveur d’un accès facilité aux rives du lac. Mais le combat ne fait que commencer. Les privés ne laisseront pas un chemin public traverser leur propriété sans s’y opposer.

Certains ont déjà annoncé qu’ils iraient jusqu’au Tribunal fédéral. Les autorités communales vont-elles négocier ou passer en force? Dans tous les cas, ce sera à la justice de trancher. Raison pour laquelle le député socialiste Jean-Michel Favez a déposé un postulat pour modifier la loi sur le marchepied, postulat qui ne manquera pas de diviser la gauche et la droite mardi au Grand Conseil (lire ci-contre).

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.