Pierre Chiffelle, exclu du PS, est lâché par les siens

VeveyL’ex-ministre a été bouté hors de son parti hier. De plus, d’autres éléments émergent, dont le montant exact qu’il touche de l’Etat.

Pierre Chiffelle (ci-dessus tout à droite) est candidat au 2e tour à la Municipalité de Vevey. Pour l'heure, il se concentre sur la campagne avant de juger si un recours contre son exclusion est «justifié et opportun».

Pierre Chiffelle (ci-dessus tout à droite) est candidat au 2e tour à la Municipalité de Vevey. Pour l'heure, il se concentre sur la campagne avant de juger si un recours contre son exclusion est «justifié et opportun». Image: Chantal Dervey

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Mauvaise passe pour Pierre Chiffelle. Hier, le Parti socialiste vaudois (PSV) l’a exclu de ses rangs. Sa candidature à la Municipalité de Vevey, sur une liste concurrente à son désormais ex-parti, fait émerger d’autres éléments.


Plus de 170'000 fr.

Pierre Chiffelle a quitté son poste de conseiller d’Etat en 2004, suite à des problèmes cardiaques. La rente qu’il touche a plusieurs fois indigné les députés, et pas plus tard que la semaine passée.

Pierre Chiffelle plaide qu’il «comprend et respecte ceux pour qui cette garantie de revenus pose un problème», mais qu’il est «transparent sur ces 10'000 fr. (ndlr : chiffre arrondi).». Sauf que, si c’est bien le montant de sa rente, l’ex-ministre ne touche pas 120'000 fr. annuels mais plus de 170'000 fr., la loi octroyant à chaque enfant (mineur ou aux études) 20% de la pension dont bénéficie le conseiller d’Etat.

Interrogé sur cette somme., Pierre Chiffelle s’étonne: «Tout a déjà été dit. Ce sont des allocations comme pour n’importe qui dans n’importe quel travail.» «C’est transparent puisque prévu par la loi», fait écho le chancelier Vincent Grandjean. «Sauf qu’on en parle peu et que le montant réel n’est jamais sorti dans les médias», selon un proche du dossier.

Je suis addict. La politique est une passion
Pierre Chiffelle, candidat à la Municipalité de Vevey


«Une faute grave»

Pierre Chiffelle a été exclu du PSV parce que sa candidature à l’Exécutif sur une liste indépendante irait à l’encontre des intérêts du parti. «Une telle décision, extrêmement rare, n’a pas été prise à la légère, affirme Stéphane Montangero, président du PSV. Il a été sanctionné, comme lorsque, sur un terrain de foot, un joueur commet une faute grave.» «Il a été élu municipal, conseiller national et conseiller d’Etat grâce au PS! On ne fait pas un coup pareil sans prévenir», estime un député socialiste. «Je les ai contactés mais les délais étaient courts», répond Pierre Chiffelle, qui a écrit à la présidente du PS Vevey au lendemain des résultats, à 11 h. Mais, en fin d’après-midi, il répondait aux médias en annonçant sa candidature, avant l’assemblée socialiste.

Hier, Pierre Chiffelle a rendu publique sur Facebook la lettre adressée au PSV avant son exclusion. Il parle de sa «tristesse» au vu de la procédure disciplinaire ouverte, de son parcours politique «toujours loyal et pugnace», et dresse son analyse des scores du 1er tour à Vevey. Il n’estime pas porter atteinte au PS: «Au contraire, ma candidature stimule le débat électoral. Une augmentation de la participation est toujours favorable à la gauche.»

Il pointe un souci de statuts: selon lui, seule la section veveysanne (dont il n’est plus membre) pouvait l’exclure. Aiguise-t-il ses arguments pour un futur recours? «Je les rends simplement attentifs au fait que les textes ne sont pas clairs. Pour l’heure, je concentre mon énergie sur la campagne.»


Associé parti

«Il en exaspère plus d’un: même son associé est parti», dit une élue fédérale. La façade du cabinet d’avocat de Pierre Chiffelle n’affiche plus la plaque de Nicolas Mattenberger depuis février. Ce dernier, député PS, tempère: «Lorsqu’on se sépare, c’est forcément qu’il y a des dissensions. Mais je n’ai aucun conflit avec lui: j’avais une volonté d’indépendance après seize ans passés ensemble.»


Tentation pas si «soudaine»

Pierre Chiffelle parle d’une décision «soudaine» au sujet de sa candidature. En réalité, il avait déjà fait un appel du pied au PS pour les fédérales d’octobre. Puis à l’extrême gauche veveysanne avant le 1er tour des communales. «Rien de formel, raconte Alain Gonthier, fer de lance de Décroissance Alternatives: il nous a dit qu’il se posait la question, puis ne nous a pas donné de nouvelles. On a pensé qu’il avait renoncé.»

La politique est une drogue: «Je suis addict, admet l’intéressé. La politique est une passion. J’avais imaginé être candidat, mais j’avais formellement décidé de ne pas le faire. C’était sans compter que le premier candidat socialiste arriverait à la 5e place, avec 26% des voix.»

Créé: 09.03.2016, 21h02

Articles en relation

Pierre Chiffelle est «très attristé» d'être exclu du PSV

Vevey Les socialistes vaudois ont exclu avec effet immédiat l'ex-conseiller d'Etat vaudois qui s'était porté candidat sur une liste concurrente. Plus...

Le PLR attaque à nouveau la rente de Pierre Chiffelle

Grand Conseil Via Jean-Marie Surer, le parti questionne le gouvernement sur les 10 000 fr. mensuels touchés par l’ex-ministre. Plus...

Pierre Chiffelle candidat à la Municipalité de Vevey

Elections communales L’ex-conseiller d’Etat, au bénéfice d’une rente, tente un retour politique. Et met la pagaille dans les stratégies pour le 2e tour. Plus...

Les socialistes lâchent peu à peu Pierre Chiffelle

Vaud Les députés demandent un second certificat médical à l’ancien conseiller d’Etat bénéficiant d’une rente pour maladie. Son parti est divisé. La requête a peu de chances d’aboutir. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.