Passer au contenu principal

Le chimiste Jean-Michel Zellweger aime tant planer

Scientifique brillant, l’auteur de «Vaud du ciel» a réalisé son rêve de gosse en achetant un motoplaneur. Voler, une passion de toujours.

Jean-Michel Zellweger et son Scheibe Falke 25E, un planeur de 7 mètres de long, le double d’envergure, doté d’un petit moteur VW Boxer «avionnisé».
Jean-Michel Zellweger et son Scheibe Falke 25E, un planeur de 7 mètres de long, le double d’envergure, doté d’un petit moteur VW Boxer «avionnisé».
Patrick Martin

«Aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours voulu voler. Quand j’étais gamin, je rêvais d’être un oiseau, bien sûr.» Jean-Michel Zellweger, courte barbe blanche et lunettes de vieux sage, a l’œil qui pétille. Sur le papier – celui de sa carte de visite –, il est «délégué scientifique à la Direction générale de l’Environnement». Derrière lui, une longue carrière dans la hiérarchie de l’Administration cantonale. Mais ce qui l’amène à piloter l’aventure «Vaud du ciel» est sa passion pour l’aviation.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.