Passer au contenu principal

La Chine s'intéresse à la police scientifique suisse

Une délégation de scientifiques venue de Pékin est venue sceller une collaboration naissante en sciences criminelles avec l'Université de Lausanne.

Visite d'une délégation de professeurs chinois à l’École des Sciences Criminelles
Visite d'une délégation de professeurs chinois à l’École des Sciences Criminelles
FLORIAN CELLA

Le professeur Zhang Baosheng examine avec intérêt un groupe d'étudiants de deuxième année en train de faire apparaître des traces humaines sur une boîte de mouchoirs à l'aide de projecteurs ultraviolet. Il est le vice-président de la CUPL, soit l'université chinoise des sciences politiques et de droit à Beijin (Pékin), République de Chine Populaire. Lui et trois autres enseignants et chercheurs sont venus ce matin échanger des cadeaux avec les autorités de l'Université de Lausanne, suivis d'une visite guidée de l'Institut de police scientifique de l'UNIL.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.