Passer au contenu principal

Le CHUV frappe fort contre le sexisme

Pour éviter propos et actes déplacés envers les futurs médecins, l’hôpital lance une vaste campagne de sensibilisation.

Les affiches avec des propos sexistes sont placardées dans tout l’Hôpital cantonal afin de prévenir le sexisme et le harcèlement des étudiants en médecine.
Les affiches avec des propos sexistes sont placardées dans tout l’Hôpital cantonal afin de prévenir le sexisme et le harcèlement des étudiants en médecine.
DR

«Il faut deux femmes pour le travail d’un homme», «Je t’accompagne au vestiaire?» «Si vous n’êtes pas déjà enceinte, je peux y remédier»: voici trois des slogans présents sur les affiches placardées un peu partout au CHUV pour lutter contre le sexisme et le harcèlement qui touche les étudiantes en médecine. Ces phrases ne sont pas issues d’une séance de réflexion d’une agence de communication cherchant à frapper les esprits. Non, elles ont été réellement prononcées dans l’enceinte de l’hôpital par de vrais médecins envers leurs stagiaires.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.