Passer au contenu principal

Le CHUV, ovni parmi les hôpitaux universitaires

Le centre hospitalier vaudois est le seul à dépendre directement d’un conseiller d’État. Ailleurs, les ministres sont contents d’en être déchargés. La gauche s’y est faite, à contrecœur.

Le CHUV détonne dans le paysage sanitaire suisse
Le CHUV détonne dans le paysage sanitaire suisse
Patrick Martin

Aujourd’hui, Pierre-Yves Maillard est le boss du CHUV. Officiellement, l’Hôpital cantonal n’est en effet qu’un service du Département de la santé dirigé par le conseiller d’État socialiste.

A lire aussi, l'éditorial: L’avenir du CHUV a besoin de gages

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.