Passer au contenu principal

Le ciel vaudois est soudain moins venteux que prévu

Une nouvelle étude mandatée par l'Office fédéral de l'énergie affine la force du vent dans le ciel. Dans le cas vaudois, considéré comme un eldorado pour les projets éoliens, les dernières prévisions perdent un peu de souffle.

Le projet éolien vaudois le plus avancé à ce jour, celui de Sainte-Croix, est au Tribunal fédéral. La question de la production des hélices est au cœur du débat depuis de nombreuses années, notamment depuis que la Confédération accorde un bas seuil pour bénéficier d'une priorité nationale.
Le projet éolien vaudois le plus avancé à ce jour, celui de Sainte-Croix, est au Tribunal fédéral. La question de la production des hélices est au cœur du débat depuis de nombreuses années, notamment depuis que la Confédération accorde un bas seuil pour bénéficier d'une priorité nationale.
Interwind SA/Romande Energie

L'Office fédéral de l'énergie a publié début janvier son nouvel atlas des vents. Une carte interactive de très haut niveau, qui doit servir d'outil à la nouvelle conception éolienne fédérale ainsi qu'aux Cantons pour déterminer les secteurs les plus propices aux énergies renouvelables.

La version 2019 se veut plus précise que la dernière, de 2016, qui avait largement confirmé le rôle majeur que les cantons de Vaud et Berne devaient jouer dans l'alimentation éolienne du pays, à l'horizon 2020. La nouvelle carte se base sur quatre fois plus de points de mesure, et prend en compte un historique de dix ans de souffle dans le ciel suisse. Des données issues des stations d'altitude permettent notamment de mieux cerner le comportement du vent dans les reliefs.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.