Le ciel vaudois est soudain moins venteux que prévu

ÉoliennesUne nouvelle étude mandatée par l'Office fédéral de l'énergie affine la force du vent dans le ciel. Dans le cas vaudois, considéré comme un eldorado pour les projets éoliens, les dernières prévisions perdent un peu de souffle.

Le projet éolien vaudois le plus avancé à ce jour, celui de Sainte-Croix, est au Tribunal fédéral. La question de la production des hélices est au cœur du débat depuis de nombreuses années, notamment depuis que la Confédération accorde un bas seuil pour bénéficier d'une priorité nationale.

Le projet éolien vaudois le plus avancé à ce jour, celui de Sainte-Croix, est au Tribunal fédéral. La question de la production des hélices est au cœur du débat depuis de nombreuses années, notamment depuis que la Confédération accorde un bas seuil pour bénéficier d'une priorité nationale. Image: Interwind SA/Romande Energie

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'Office fédéral de l'énergie a publié début janvier son nouvel atlas des vents. Une carte interactive de très haut niveau, qui doit servir d'outil à la nouvelle conception éolienne fédérale ainsi qu'aux Cantons pour déterminer les secteurs les plus propices aux énergies renouvelables.

La version 2019 se veut plus précise que la dernière, de 2016, qui avait largement confirmé le rôle majeur que les cantons de Vaud et Berne devaient jouer dans l'alimentation éolienne du pays, à l'horizon 2020. La nouvelle carte se base sur quatre fois plus de points de mesure, et prend en compte un historique de dix ans de souffle dans le ciel suisse. Des données issues des stations d'altitude permettent notamment de mieux cerner le comportement du vent dans les reliefs.


Lire aussi: La bataille du vent est relancée en terres vaudoises


Seul hic, des valeurs en légère baisse sont constatées en Suisse romande, et notamment sur Vaud, par rapport à 2016. Selon l'OFEN, ces écarts allant dans nos régions jusqu'à 0,5 m/s (ce qui peut potentiellement être important pour une hélice) s'expliquent par l'amélioration des données et un affinement du modèle de reconstitution.

Nous avons voulu mettre côte à côte nous-mêmes les deux versions. Ce que l'Office fédéral de l'énergie rend impossible: il a effacé de son site les cartes de 2016, invoquant la confidentialité des données. Raté. Heureusement, nous avions conservé les valeurs d'alors, qui permettent aujourd'hui la comparaison. S'affiche en grand ici.

Côté droit, très venteux, la carte du ciel vaudois telle qu'elle était publiée en 2016. Côté gauche, celle de 2019, moins optimiste.

Si vous êtes sur mobile, cliquez ici pour visionner la juxtaposition des photos (Avant-Après)

Il s'agit d'une carte globale, elle ne remplace pas des mesures sur place qui permettent d'affiner le potentiel éolien, indique l'OFEN, pour qui Vaud reste un gisement de vents de première importance.


Lire aussi: Une carte des vents donne du souffle aux antiéoliens


Les écarts surprenants se situent surtout entre les projections indiquées par les porteurs de projets et la dernière carte. À la Vallée, Eoljoux a indiqué un potentiel de vent de 7,5 m/s, il n'y en aurait selon la carte que 4,8 à 5,3 m/s. À Sainte-Croix, Romande Energie a mis à l'enquête un potentiel de 5,9 et 5,6 m/s en moyenne annuelle. La carte de l'OFEN y calcule 3,9 à 5,0 m/s. Un peu moins, mais tout de même assez pour récolter les foudres des opposants.

Les promoteurs nuancent le décalage. Pour eux, il s'agit d'un effet lié aux méthodes de calculs. D'autres spécialistes invoquent l'âge et les techniques utilisées alors par les porteurs des projets. Du côté de la Romande, on reste confiant, dans le cas du projet de Provence par exemple, sur des relevés et des calculs, entre lidars, anémomètres et stations météo, échelonnés sur plusieurs années.

Le décalage entre 2016 et 2019 en détails

Si vous êtes sur mobile, cliquez ici pour visionner la juxtaposition des photos (Avant-Après)

Alors qu'en penser ? Pour le Canton, qui demande notamment un seuil de 5,0 m/s pour autoriser un projet éolien, ces nouvelles données ne remettent pas en cause les mesures auparavant relevées sur les sites actuellement à l'étude, ni l'ensemble des critères pris en compte dont le vent n'est qu'une des composantes multiples.

Créé: 28.02.2019, 11h47

Articles en relation

«Vaud a le plus grand potentiel éolien de Suisse»

Energie Boosté par le succès du parc éolien de Vallorbe en juin, et par les vents favorables de la Berne fédérale, le Canton relance la machine éolienne. Et réajuste sa planification. Plus...

Un vent de sérénité souffle sur le parc éolien de la Grandsonnaz

Éoliennes Les promoteurs ont organisé un parcours didactique. Il a fait la quasi-unanimité au sein du public. Plus...

«L’avenir est aux petites unités de production»

Énergie éolienne Alors que les éoliennes vaudoises s’essoufflent devant les tribunaux, le directeur de l’Office fédéral de l’énergie, Benoît Revaz, défend leur place dans le réseau de demain. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.