Passer au contenu principal

Le Cirque Knie se balade sur un programme estampillé «Formidable!»

La fidèle Marie-Thérèse Porchet en vedette, avec une nuée de drones qui vole tout autour de l’affiche.

Marie-Thérèse Porchet sort la poussette au Knie.
Marie-Thérèse Porchet sort la poussette au Knie.
THIERRY BISSAT

Au moment de s’installer sur la plaine de Plainpalais, à Genève l’autre jour, Knie n’y va pas par quatre chemins. Pour résumer son programme 2018, le cirque national suisse use d’un mot, d’un seul, qui fait office de slogan: «Formidable!» Du Adolf Ogi dans le texte, qui englobe aussi bien un numéro innovant avec des drones que l’humour impertinent de Marie-Thérèse Porchet.

----------

A lire aussi : Marie-Thérèse, une étoile parmi des drones dressés

----------

La langue toujours aussi bien pendue, la fameuse créature incarnée par le comédien genevois Joseph Gorgoni joue les nounous pour sa quatrième prestation chez les Knie. Signées Pierre Naftule, les répliques bien senties vont fuser durant toute la tournée romande. Pas de quoi perturber Franco Knie Junior.

Fort de sa formation d’informaticien, le directeur technique lâche des drones sous le chapiteau en parfaite complicité avec sa femme Linna et son fils Chris Rui. Du jamais-vu. Le reste de la dynastie Knie n’est pas en retrait, les jeunes Chanel Marie et Ivan Frédéric se livrent notamment à un numéro de dressage en liberté impliquant deux lamas et huit pur-sang blancs arabes.

Acrobatie avec l’Anglaise Laura Miller qui vole sur son cerceau entre air et eau. Contorsionnisme ou jonglage, la suite du programme devrait confirmer que le fameux «Formidable!» en vogue cette année n’est pas un vain mot.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.