Passer au contenu principal

Des coins conviviaux vont squatter les places de parc

La Ville compte installer des espaces de rencontre sur le bitume. Le but avoué est de «réhumaniser l’espace public».

Le premier «parklet» de la ville, à la rue du Midi.
Le premier «parklet» de la ville, à la rue du Midi.
VANESSA CARDOSO

Au Québec, on les appelle des placottoirs. Pour placoter, bavarder. À Lausanne, on a gardé le nom d’origine donné à ce type d’installations nées à San Francisco en 2010: un parklet. Après un test du côté du Vallon, le premier vient d’être installé à la rue du Midi, sur deux places de parc devant l’École professionnelle commerciale. «Le but est de rendre la rue aux usagers en réhumanisant l’espace public», explique Florence Germond, municipale des Finances et de la Mobilité.

Un parklet, c’est une installation conviviale multi-usage, modulable et provisoire. Pour Lausanne, il a été réalisé par le bureau d’architectes LBLP, à Morges. «Il y en aura dix dans la capitale vaudoise, dans des lieux comme des zones de rencontre. Chacun sera adapté à son site. Il n’y en aura pas deux semblables», explique l’architecte Loïc Preitner. Certains prendront la place de deux voitures en stationnement. D’autres d’une seule. En chêne et en inox, les parklets offrent des places assises, des tables basses, des barrières hautes qui peuvent faire office de bar ou de tables centrales… Idéal pour les pauses de midi ou les apéros de quartier. «Ce sont de véritables extensions du trottoir», ajoute Florence Germond.

Il y aura dix parklets à Lausanne d’ici à 2020. La liste des emplacements n’est pas encore définitive, mais on sait qu’on en trouvera à Montelly, à la Cité, à Prélaz, au Maupas ou encore à Bellevaux. Coût pour les dix installations réalisées dans l’atelier menuiserie des emplois temporaires subventionnés de la Ville: 150'000 fr.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.