Le combat des socialistes contre RIE III se poursuit à Berne

VaudLes élus socialistes du canton aux Chambres sont très critiques sur la réforme fédérale, dont la déclinaison cantonale a été massivement acceptée par les Vaudois.

Les socialistes Géraldine Savary, conseillère aux Etats, et Roger Nordmann, conseiller national. Photos: Ph. Maeder et Keystone

Les socialistes Géraldine Savary, conseillère aux Etats, et Roger Nordmann, conseiller national. Photos: Ph. Maeder et Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le plébiscite vaudois donnera-t-il des arguments aux parlementaires socialistes du canton, qui défendent une position délicate sur ce dossier? Rappelons qu’à Berne ils s’opposent au projet de réforme que concoctent les Chambres. Une réforme que Vaud a choisi d’anticiper avec son compromis de taux unique à 13,8%, accompagné de compensations sociales, dont la mise en œuvre dépend de l’avancement des projets fédéraux.

«Pour que la population accepte des baisses fiscales, il faut quelque chose en retour, que ce soient des prestations pour les citoyens ou de nouvelles recettes. Ce qu’il n’y a pas dans la réforme fédérale», commente Ada Marra, membre de la Commission de l’économie et des redevances du Conseil national. Pour sa collègue aux Etats, Géraldine Savary, cela confirme leur position: «Le résultat vaudois montre qu’il faut une solution équilibrée si on veut que la population puisse faire confiance aux politiques.»

Chef du groupe socialiste au parlement, le Vaudois Roger Nordmann reste mesuré sur l’impact du scrutin vaudois: «Le modèle n’est pas reproductible ailleurs. S’il y a une chose à en tirer, c’est que si on ne baisse pas les impôts, on a des finances saines, relève-t-il. Le vote vaudois ne change pas grand-chose, car le paquet cantonal est équilibré, alors que la réforme fédérale ne l’est pas du tout.» La semaine dernière, la majorité de droite du Conseil national a fait passer une série d’allégements fiscaux qui ont fait bondir la gauche, comme l’impôt corrigé des intérêts – la déduction d’intérêt notionnel dans le jargon fiscal – ou la création d’une taxe au tonnage.

Réaction de Pierre-Yves Maillard

Dans ces conditions, le Parti socialiste menace d’attaquer le projet en référendum. Les élus vaudois n’y voient pas pour autant un conflit avec le projet cantonal soutenu, lui, par leur parti. «Il y a le canton de Vaud et le reste de la Suisse, répond Géraldine Savary. Et on ne peut pas accepter une situation qui crée de telles pertes financières.» Dans ce contexte, les socialistes attendent désormais du Conseil d’Etat qu’il s’engage en faveur d’un compromis aux Chambres, qui permettrait d’éviter le référendum. «S’il y a un trou d’un milliard et demi dans la caisse fédérale, la Confédération reportera les économies sur les cantons», milite Roger Nordmann.

Dans le viseur des élus de gauche figure notamment le lobbyisme mené ces derniers temps par le canton de Vaud en faveur de la déduction d’intérêt notionnel. «Nous avions une position globale qui comprenait de nombreux avis restrictifs sur les déductions possibles, explique le ministre Pierre-Yves Maillard. Compte tenu du périmètre qui s’est restreint après les débats aux Chambres, nous referons une appréciation prochainement.»

Créé: 20.03.2016, 23h09

Articles en relation

Revivez le second tour des Communales et les résultats de la RIE III

Elections/Votation Alors que les Vaudois se sont favorablement prononcé sur la réforme de l'imposition des entreprises, 61 communes ont complété leurs autorités. Plus...

Les Vaudois plébiscitent la réforme fiscale

RIE III La modification de la loi sur les impôts directs cantonaux est largement acceptée par 87,12% contre 12,88%. Le taux de participation est de 35,31%. Plus...

La RIE III booste le score et le moral de l’extrême gauche

Reportage A Lausanne, la journée du candidat de SolidaritéS Hadrien Buclin se solde par une semi-défaite. Battu à la Municipalité, il récolte les fruits de campagne cantonale Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 18 septembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...