A Bex, la droite unie a renversé la vapeur

Elections communalesAlors qu’elle penchait à gauche depuis quatre législatures, la Municipalité bellerine a viré à droite, hier.

Un UDC, deux PLR, deux représentants d'Avançons et deux socialistes: la Municipalité bellerine penchera à droite, dès juin. Les élus: Pierre-Yves Rapaz, Jean-François Cossetto, Daniel Hediger, Emmanuel Capancioni, Eliane Desarzens, Pierre Rochat et Pierre Dubois

Un UDC, deux PLR, deux représentants d'Avançons et deux socialistes: la Municipalité bellerine penchera à droite, dès juin. Les élus: Pierre-Yves Rapaz, Jean-François Cossetto, Daniel Hediger, Emmanuel Capancioni, Eliane Desarzens, Pierre Rochat et Pierre Dubois Image: Chantal Dervey

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le revirement est quasi complet: le 28 février, les quatre candidats de la gauche étaient parfaitement dans la course pour maintenir ses quatre sièges à la Municipalité. Hier, elle a dû déchanter. Jacques-Olivier Budry et le sortant Christophe Siméon manquent le coche, alors qu’Eliane Desarzens et Pierre Dubois ont pu sauver leurs sièges mais terminent aux 6e et 7e rangs de l’élection. La droite en profite et reprend une majorité qu’elle avait perdue il y a quatre législatures. Elle place les cinq candidats de sa liste d’alliance. Le parti Avançons gagne un second siège, tout comme le PLR, tandis que l’UDC se maintient, avec un siège.

De l’avis général, c’est cette union qui a permis de renverser la vapeur. «Le résultat du jour n’est pas forcément une surprise: si l’on additionne les voix obtenues par nos trois formations au premier tour, nous finissons loin devant la gauche», commente le syndic sortant, Pierre Rochat (PLR). Eliane Desarzens partage l’analyse, mais se montre peu amène à l’égard d’Avançons: «La liste d’entente a réuni deux partis de droite et un troisième qui se proclamait apolitique, mais a choisi son bord lors de ce 2e tour.»

«Il y a cinq ans déjà, on sentait déjà la volonté de faire pencher la Municipalité un peu moins à gauche.» Daniel Hediger

Champion du jour avec 1385 voix, Daniel Hediger estime que ce revirement était attendu des électeurs. «Il y a cinq ans déjà, on sentait déjà la volonté de faire pencher la Municipalité un peu moins à gauche.» Selon l’élu, le nouvel exécutif reflète mieux la composition du Conseil communal: «Si on fait le calcul, avec 17 élus (ndlr: sur 60), la gauche devrait logiquement avoir deux sièges à la Municipalité, ce qui sera le cas.»

Le changement de majorité ne devrait toutefois pas impacter la bonne marche des affaires communales, assure Pierre Rochat: «Un trottoir ou une école, ce n’est pas une idée de gauche ou de droite pour une commune: c’est une nécessité. J’ai siégé au sein de sept municipalités; trois majoritairement à droite, puis quatre à gauche. A chaque fois, nous avons travaillé dans la bonne entente.»

L’élection à la syndicature devrait être tacite: Pierre Rochat a d’ores et déjà annoncé qu’il se lancerait, «pour la dernière fois». Sa candidature ne devrait pas être contestée. (24 heures)

Créé: 20.03.2016, 19h15

Articles en relation

A Villeneuve, l’UDC rafle un siège au PLR

Riviera-Chablais Le PS conserve ses deux sièges grâce à la brillante première place de Dominique Pythoud. La syndicature reste plus ouverte que jamais. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 13 décembre.
(Image: Bénédicte) Plus...