Circulation et densification inquiètent les Aubonnois

Elections communalesCinq candidats briguent les cinq sièges de la Municipalité. Mardi soir, trois d'entre eux ont débattu.

Pendant deux jours, <i>24heures</i> est allé à la rencontre de la population d'Aubonne.

Pendant deux jours, 24heures est allé à la rencontre de la population d'Aubonne. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Comme dans les rues aubonnoises, la question de la circulation et le transit des poids lourds a été au centre des préoccupations mardi soir, lors du débat organisé par 24 heures à la salle des mariages de la Maison de Ville.

Seuls les candidats sortants, Luc-Etienne Rossier, syndic, ainsi que Jean-Christophe de Mestral et Michel Crottaz, municipaux, sont venus débattre devant une quinzaine de personnes. Les deux nouveaux papables étant retenus par des obligations personnelles.

Hormis les nombreuses interrogations liées à la mobilité dans le bourg, les élus ont tour à tour rappelé les priorités municipales. Parmi celles-ci, on retrouve l’avenir de la place de la Gare, que la Commune a récemment acquise. Une démarche participative sera lancée pour que tout un chacun imagine l’avenir de ce site stratégique, porte d’entrée de la ville. «C'est un challenge extraordinaire qui nous attend, s'enthousiasme Michel Crottaz, municipal de l'Urbanisme. C'est pour cette raison que nous souhaitons que les Aubonnois donnent leur avis, même si nous avons déjà plusieurs idées.»

«Notre bourg est un joyau et ne va pas beaucoup changer, hormis quelques galetas qui pourraient être transformés.»

La nouvelle mouture du plan général d'affectation (PGA) attendue prochainement et la question de la densification dans des zones villas sont aussi sur le haut de la pile. Le tout en veillant à conserver le caractère historique de la vieille ville. «Notre bourg est un joyau et ne va pas beaucoup changer, hormis quelques galetas qui pourraient être transformés», assure Luc-Etienne Rossier.

Autre préoccupation soulevée lors du débat: la création de logements à loyers abordables, notamment pour les jeunes. «La Commune possède quelques immeubles où il est possible d'offrir des loyers modérés», a répondu Michel Crottaz.

Outre les aspects urbanistiques, la problématique de la sécurité inquiète également à Aubonne. Des incivilités et actes de vandalisme sont constatés de façon cyclique dans le bourg. «Il faudrait créer un endroit pour accueillir et occuper ces jeunes, observe enfin Luc-Etienne Rossier. Mais, pour l'heure, nous n'avons pas de solution concrète.»

Créé: 27.01.2016, 17h32

Articles en relation

Aubonne refuse les partis mais proposera deux listes

Elections communales Deux listes sont en gestation en vue du passage au système proportionnel en 2016. Plus...

«Aubonne ne fusionnera pas, mais collaborera avec les trois villages»

Interview Après le niet d’Aubonne à une union avec Saubraz, Saint-Oyens et Montherod, le syndic évoque les pistes pour garantir une solidarité régionale. Plus...

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.