Passer au contenu principal

Pourquoi la droite est désunie à Renens

Les Socialistes, les Verts et Fourmi Rouge ont uni leurs forces pour le second tour, contrairement au PLR et à l’UDC.

PHILIPPE MAEDER

Le ciel est tombé sur la tête des deux candidats du PLR à la Municipalité de Renens, mardi 1er mars dernier, jour du dépôt des listes pour le second tour. Il y avait non pas cinq représentants des différentes formations de gauche (PS, Fourmi Rouge-POP, Verts), comme c’est le cas dans l’Exécutif renanais actuel, mais six. De quoi sérieusement menacer l’un des deux sièges que les libéraux-radicaux occupent aujourd’hui. Pour couronner le tout, l’autre force de droite, l’UDC, lançait elle aussi l’un de ses deux candidats.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.