Passer au contenu principal

En politique, les papas au foyer veulent jouer un rôle

Il y a cinq ans, aucun candidat ne s’était déclaré homme au foyer. Cette année, ils sont trois à viser une place de municipal. Leur génération a d’autres priorités que le travail.

Sacha Soldini, François Goldenschue et Laurent Mathez (de g. à dr.) visent une place de municipal tout en étant père au foyer.
Sacha Soldini, François Goldenschue et Laurent Mathez (de g. à dr.) visent une place de municipal tout en étant père au foyer.
Florian Cella

Ils ne représentent que 0,15% des 1935 candidats aux Municipalités vaudoises. Trois pères au foyer sont prêts à entrer en politique lors des Communales de cette année. Ils sont des témoins décomplexés d’une société qui change. En 2011, aucun n’avait osé afficher son rôle de papa à plein-temps.

Les trois candidats en question présentent la particularité d’être à un tournant de leur parcours de vie. Leur cadet est désormais à l’école, ce qui leur libère du temps pour d’autres activités. Et surtout, ils travaillent dans le village, contrairement à la plupart de leurs concitoyens. De plus, ils n’ont pas un employeur qui leur met des bâtons dans les roues pour freiner leur engagement politique.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.