Les Vaudois n'aiment pas changer de bord

MunicipalitésPour ce premier tour des communales, la gauche et la droite se renforcent dans leurs propres fiefs.

En plaçant ses six candidats au premier tour, la gauche lausannoise confirme son emprise sur la vie politique de la capitale. Image: JEN-CHRISTOPHE BOTT/KEYSTONE

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Il y a quatre mois, la droite vaudoise avait le vent en poupe après les élections fédérales. Le Parti libéral-radical (PLR) décrochait alors un cinquième siège au Conseil national, au détriment du Parti socialiste, et cassait le tandem rose-vert aux Etats en plaçant Olivier Français. Ce week-end, les Vaudois ont été plus mesurés au niveau local. Ils ont largement privilégié la stabilité à l’occasion des élections communales 2016.

A quelques exceptions notables, comme Ecublens, par exemple, les villes de gauche restent à gauche et celles de droite, à droite. A tel point que les mots «globalement satisfaits» reviennent dans la bouche de tous les pontes des grands partis. La participation est bonne, voire parfois un record, avec des taux variant dans la plupart des cas entre 30% et 40%.

Score soviétique

En clair, la vague bleue que certains prédisaient – couleur officielle du PLR – ne s’est pas réalisée, même si le parti obtient des scores honorables dans certaines communes. La formation espérait se renforcer dans les villes, tout en restant en première place dans l’arrière-pays.

Ainsi l’événement de la journée restera le score quasi soviétique de la gauche lausannoise. Elle réussit à rééditer son exploit de 2011, en plaçant d’un seul coup ses six candidats, sur les sept sièges de la Municipalité. Un résultat synonyme de nouveau raz-de-marée, alors même que deux des candidats de la gauche plurielle sont des nouveaux venus, la Verte Natacha Litzistorf et le popiste David Payot. La douche est froide pour le PLR, dont les deux poulains – Pierre-Antoine Hildbrand et Mathieu Blanc – frôlent les 25% des voix (lire en pages 22 et 24).

Le PS fait un carton à Lausanne

Le PLR tir ses billes ailleurs

Derrière l’épouvantail de la gauche lausannoise, le PLR tire ses billes à la Municipalité dans ses fiefs de Payerne, d’Aigle, ou dans les communes de l’Est lausannois. Idem à Yverdon, où ses quatre candidats sont élus au premier tour, loin devant l’UDC, le PS et les Verts.

Si la déception est grande pour le résultat lausannois, les têtes pensantes du PLR disent leur satisfaction globale. «Nous nous maintenons très bien, c’était notre objectif», explique le président du PLR vaudois, Frédéric Borloz, également conseiller national et syndic d’Aigle, réélu à la Municipalité au premier tour. «Nous sommes au sommet au niveau des communes depuis longtemps. Le risque était de perdre des plumes. Mais je ne vois pas ce que nous pourrions obtenir de plus.»

Le PLR Vaud attend les résultats

Discours identique pour le secrétaire du parti, Philippe Miauton. Lui estime la force du PLR entre 35% et 40% sur l’ensemble des communes qui élisent leur Conseil à la proportionnelle. Une chose à vérifier lorsque tous les résultats seront tombés ce lundi matin.

UDC quasi inexistante dans les grands Exécutifs

Si le PLR vaudois sourit en voyant son résultat à Yverdon, c’est aussi là que l’UDC Vaud met en avant son résultat. Son candidat, Pascal Gafner, est sorti en cinquième position, derrière les quatre PLR et devant les quatre candidats de gauche (lire page 29).

Mais, globalement, le parti reste stable, c’est-à-dire quasi inexistant dans les Municipalités des grandes communes. «Nous sommes néanmoins en ballottage favorable à Avenches ou à Bex, avec notre député et municipal Pierre-Yves Rapaz», rappelle Kevin Grangier, secrétaire général de l’UDC vaudoise.

S’il vise un total de 340 élus dans les Conseils communaux, le parti ne s'étonne pas de ses résultats dans les municipalités. «Dans certaines régions, notre parti est très récent au niveau local, explique Kevin Grangier. Notre positionnement politique explique aussi notre difficulté dans une élection au système majoritaire. Mais, en même temps, on sent que ce n’est plus impossible, comme cela a pu l’être.»

Un essai à transformer

Hormis l’euphorie lausannoise, les états-majors de la gauche tirent eux aussi un bilan «plutôt bon» à l’échelle du canton après ce premier tour. «Plus que résister, nous progressons, lâche le président des socialistes vaudois, Stéphane Montangero. Il faudra encore transformer l’essai au deuxième tour.»

Ecublens est sur le point de basculer à gauche. Un candidat PS a même réussi à se faire élire au premier tour à la Municipalité d’Orbe. Et à Renens, les socialistes bénéficient de la perte de vitesse de La fourmi rouge (le nom de l'antenne locale du POP), dont la leader historique, Marianne Huguenin, a décidé de prendre sa retraite.

Verts moins bien qu'en 2011

Les Verts ne sont pas parvenus à placer autant d’élus dans les Municipalités qu’en 2011. «Mais nous sommes en ballottage favorable dans plusieurs communes et nous progressons dans les Conseils communaux», note France Manghardt, secrétaire générale des Verts vaudois.

Son homologue socialiste, Gaétan Nanchen, est lui aussi «plutôt satisfait»: «La vague de fond PLR-UDC que l’on nous prédisait après les fédérales n’a pas eu lieu, souligne-t-il. Pour les élections communales, ce n’est pas la même logique. Le génie local a joué.»

Créé: 29.02.2016, 00h30

Articles en relation

L’alliance rose-verte vire en tête à Ecublens

Elections communales Aucun candidat n’est élu au premier tour de la Municipalité, mais PS et Verts obtiennent le plus de sièges au Conseil. Plus...

Un dimanche d'élections en régions Nord et Broye

Communales 2016 Retrouvez ici, en direct, toutes les informations concernant les districts de Jura-Nord vaudois et de Broye-Vully. Plus...

Un dimanche d'élections en région La Côte

Communales 2016 Retrouvez ici, en direct, toutes les informations concernant les districts de Morges et Nyon. Plus...

Un dimanche d'élections dans la Riviera et le Chablais

Communales 2016 Retrouvez ici, en direct, toutes les informations concernant les districts d'Aigle et Riviera-Pays-d'Enhaut. Plus...

Verts et UDC profitent d’un vote sanction à Orbe

Elections communales Le vote favorable au futur quartier Gruvatiez de cet automne a laissé des traces à Orbe. Les partis en place sont en perte de vitesse au Conseil et à l’Exécutif. Plus...

Le fil Twitter des élections



La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 12 décembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...