Passer au contenu principal

Le Conseil d’État n’a pas eu accès à toutes les infos pour le prêt à S3

Philippe Leuba avait en mains des documents qui pouvaient faire douter du sérieux des financements potentiels de la start-up. Il ne les a pas versés au dossier à l'intention du gouvernement qui a prêté 500'000 frs à S3.

Le rapport du Contrôle cantonal des finances (CCF), publié en juin 2017, avait laissé planer un malaise au-dessus du Conseil d’État: lorsque ce dernier avait accordé un prêt de 500'000 francs à la société Swiss Space Systems (S3) le 19 août 2015, le gouvernement avait certes respecté les conditions légales, mais les informations sur lesquelles il s’était basé étaient incomplètes, en raison du caractère urgent de la démarche. Le temps avait notamment manqué pour demander des «documents financiers complémentaires probants», soulignait le rapport.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.