Le Conseil d'Etat dévoile le toit raboté du nouveau parlement

Parlement cantonal Après une présentation au Grand Conseil, le Conseil d'Etat a présenté à la presse les nouveaux atours de Rosebud. Objet de toutes les critiques, le toit a perdu 30% de volume. Et son revêtement gris.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un toit plus petit, plus régulier et habillé de tuiles en terre cuite. Après que le référendum sur le nouveau parlement avait abouti, le Conseil d'Etat s'est donc empressé d'arrondir les angles d'un projet qui pourtant avait obtenu l'aval du Grand Conseil (115 oui, 3 non et 8 abstentions le 12 juin dernier). «L'urbanisation d'un espace est un dialogue permanent. Nous avons essayé de trouver la bonne voie pour réhabiliter une ruine», a annoncé Pascal Broulis, chef du département des finances.

Mardi matin, la présentation du projet plus discret et plus régulier s'est dans un premier temps faite devant les membres du grand conseil et loin des oreilles des journalistes et du public. Lors de la conférence de presse officielle organisée dans la foulée, le chef du département s'est réjouit de la réaction des députés: «Le Parlement a applaudi la présentation de l'architecte. Et c'est rare que le Parlement applaudisse», a-t-il souri.

A la lumière des 16'300 signatures obtenues par le référendum, le Conseil d'Etat a admis que «le toit gris en inox étamé, imposant et irrégulier de la future construction était mal accepté dans le cadre historique de la Cité». «Il faut arriver avec une bonne idée au bon moment. Nous sommes arrivés trop tôt ou trop tard. L'histoire décidera si nous sommes en face d'un chef d'oeuvre architectural», a commenté l'architecte Marc Collomb.

Le renoncement au toit en inox implique qu'il a fallu abandonner le système de captage solaire passif. Mais «l'excellente isolation du bâtiment» permettra de limiter la hausse des coûts de chauffage à 5000 francs supplémentaires par an environ. Quant à la facture totale, elle augmente de près d'un million et demi, pour se chiffrer à un peu plus de 17 millions.

Le Grand Conseil a désormais deux choix et devra trancher en décembre prochain. La première possibilité: annuler son décret du 12 juin 2012 et en adopter un nouveau sur le projet redimensionné. Une telle décision annulerait de fait la votation du 3 mars, mais ouvrirait un nouveau droit de référendum. Et l'exécutif d'ajouter qu'une «telle solution pourrait prêter à contestation d'un point de vue juridique».

La seconde possibilité pour le législatif est de maintenir le vote sur le référendum, fixé au 3 mars prochain. A cette occasion, les Vaudois diront oui ou non au projet modifié, tel qu'il a été présenté aujourd'hui.

Pascal Broulis n'a bien évidemment pas donné sa préférence. Il a toutefois annoncé: «D'un point de vue démocratique ce serait idéalement la variante deux avec le vote populaire.» Avant de conclure: «La balle n'est plus dans le camp du Conseil d'Etat.»

La question est maintenant de savoir si le comité référendaire se dira satisfait aux modifications apportées. Auquel cas, il pourrait soutenir la version du toit réduit en taille et couvert de tuiles en terre cuite.

Créé: 13.11.2012, 09h35

Dates à connaître

14 mai 2002 Un incendie détruit le bâtiment de Perregaux à Lausanne. La construction d'un Parlement se fera toutefois attendre... le temps que les finances cantonales se redressent.
Juin 2009 Les résultats du concours pour la reconstruction du Parlement sont révélés. Le projet retenu est le fameux «Rosebud» avec un toit brun sur les images.
19 janvier 2012 L'ancien conseiller d'Etat en charge des infrastructures, François Marthaler, fait une gaffe lors d'une conférence de presse. Il admet que le toit n'est plus en cuivre brun, mais en acier couleur étain. Il n'en faudra pas beaucoup plus pour que les réactions s'enchaînent.
6 juin 2012 Le crédit d'ouvrage est accepté par une écrasante majorité de députés. Un référendum est lancé le 29 juin.
08 août 2012 Le comité référendaire contre le projet de reconstruction du parlement cantonal a récolté 17 008 signatures M.-S.P./M.G.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.