Conseil d'Etat: l'UDC lancera un candidat

Canton de VaudLe siège du socialiste Pierre-Yves Maillard, qui reprend la tête de l'Union syndicale suisse, aiguise les appétits de l'UDC désireuse de récupérer son siège au Conseil d'Etat.

La succession de Pierre-Yves Maillard au Conseil d'Etat vaudois va donner lieu à une grande foire d'empoigne.

La succession de Pierre-Yves Maillard au Conseil d'Etat vaudois va donner lieu à une grande foire d'empoigne. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La situation s'éclaircit en vue de l'élection complémentaire au Conseil d'Etat vaudois. Rebecca Ruiz sera la seule candidate socialiste, alors que l'extrême gauche en présentera deux: Jean-Michel Dolivo et Anaïs Timofte. A droite, l'UDC promet un candidat.

A l'issue du délai fixé à jeudi midi, le Parti socialiste vaudois n'a enregistré qu'une seule candidature en vue de l'élection complémentaire du 17 mars. La Lausannoise Rebecca Ruiz s'engage à succéder au conseiller d'Etat Pierre-Yves Maillard, qui prend la tête de l'Union syndicale suisse (USS).

Rebecca Ruiz

Formellement, la conseillère nationale Rebecca Ruiz (36 ans) est pour l'heure candidate à la candidature. Sa nomination interviendra le 19 janvier lors d'un congrès extraordinaire à Prilly. «Nous sommes convaincus qu'elle saura convaincre les Vaudoises et les Vaudois», a affirmé la présidente du PSV Jessica Jaccoud.

A l'extrême gauche, la querelle interne a abouti à une double candidature. Le député et avocat de 67 ans Jean-Michel Dolivo représentera Ensemble à Gauche, toutefois sans le POP. Cette composante a en effet décidé de lancer sa propre candidate, l'étudiante de 27 ans Anaïs Timofte.

Légitime

A droite, la situation se décante. L'UDC Vaud, via son comité directeur, a annoncé qu'elle voulait retrouver son siège au Conseil d'Etat lors de l'élection du 17 mars. C'est «une revendication légitime au regard de la force électorale de notre parti», souligne le parti.

Le candidat sera désigné le 10 janvier lors d'un congrès extraordinaire à Ecublens. Pour l'heure, Philippe Jobin, chef du groupe UDC au Grand Conseil, s'est dit partant, alors que Pascal Dessauges, préfet du Gros-de-Vaud, a manifesté son intérêt. Le délai pour se mettre sur les rangs court jusqu'au 7 janvier.

PLR en retrait

Questionné sur l'espoir de l'UDC d'avoir une double complémentaire le 17 mars, le secrétaire général Kevin Crausaz n'y croit plus guère. A son avis, le PLR a décidé de «ne pas partir» en campagne.

Début décembre, Jacques Nicolet, président de l'UDC Vaud, ne cachait pourtant pas son souhait. L'idéal serait une complémentaire à deux, avec le retrait d'un conseiller d'Etat PLR également, disait-il. Des négociations avec le PLR étaient annoncées.

Indéboulonnables

Vice-président du PLR, Alexandre Berthoud a indiqué jeudi que le parti «prend note» de la décision du comité directeur de l'UDC. Il relève qu'un congrès se tiendra le 16 janvier pour définir la stratégie du PLR. «A ce jour, nous n'avons pas d'annonce à communiquer sur un départ d'un conseiller d'Etat PLR», a-t-il ajouté.

Dans la presse, les trois ministres libéraux radicaux ont toutefois clairement affiché leur position. Ni Pascal Broulis, ni Philippe Leuba, ni Jacqueline de Quattro n'entendent quitter leur poste et rendre ainsi possible une double complémentaire. (ats/nxp)

Créé: 20.12.2018, 10h21

Articles en relation

Pierre-Yves Maillard annonce sa démission

Canton de Vaud Pierre-Yves Maillard a informé par courrier le Grand Conseil vaudois de sa démission pour le 3 mai 2019. Plus...

Rebecca Ruiz vise le Conseil d'Etat

Canton de Vaud La conseillère nationale socialiste veut succéder à Pierre-Yves Maillard au Conseil d'Etat vaudois. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 21 septembre 2019
(Image: Valott?) Plus...