Le Conseil d’Etat vaudois se mobilise pour Bombardier

Trains régionauxLe Conseil d'Etat a obtenu de l’entreprise Stadler, qui a remporté le contrat romand pour les nouvelles rames de train, qu’elle investisse 40 millions dans le tissu industriel vaudois

L'atelier de Bombardier à Villeneuve

L'atelier de Bombardier à Villeneuve Image: CHANTAL DERVEY

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Sur ce montant, environ 10 millions iront au site de Bombardier à Villeneuve. «De mémoire de Conseil d’Etat, c’est la première fois que Vaud négocie de la sous-traitance au profit d’entreprises. Cela illustre la volonté du Conseil d’Etat de se battre pour le tissu industriel vaudois», a relevé le conseiller d’Etat Philippe Leuba.

Le site de Bombardier à Villeneuve fait actuellement face à une rupture de charge, en attendant la réalisation du contrat à deux milliards signé avec les CFF et qui devrait occuper l’entreprise dès la deuxième moitié de 2014. Actuellement, 56 des 200 employés du site sont au chômage technique. (ATS24 heures)

Créé: 13.03.2013, 13h19

Un contrat à 231,5 millions

Stadler Rail a remporté le contrat pour construire 17 rames de train. Cet équipement est destiné à quatre compagnies de transports romandes: MOB, MBC, TRAVYS à Yverdon-les-Bains et les Transports publics fribourgeois

Articles en relation

Stadler Rail décroche un gros contrat romand

Transports ferroviaires Stadler Rail a remporté un contrat à 231,5 millions de francs pour construire 17 rames de train sur voies métriques destinées à quatre compagnies ferroviaires de Suisse romande. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.