Contrats à 100% pour les post-docs

UNILLa Faculté de biologie et médecine de l’Université de Lausanne a trouvé un début de solution à la crise des salaires de ses post-doctorants

La Faculté de biologie et médecine est visée par une enquête de l'association de défense du personnel ACIDUL quant à ses pratiques salariales.

La Faculté de biologie et médecine est visée par une enquête de l'association de défense du personnel ACIDUL quant à ses pratiques salariales. Image: Patrick Martin - A

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

C’est une bonne journée pour les post-doctorants des sciences fondamentales de la Faculté de biologie et médecine de l’UNIL. Ces derniers ont été informés ce jeudi par courriel qu’ils bénéficieraient dorénavant de contrats à 100%, comme ils le revendiquaient (24 heures du 21 août). Selon le calcul des syndicats, quelque 3,7 millions étaient économisés sur le dos de ces chercheurs engagés à temps partiel mais travaillant à temps plein.

En fait, cette régularisation ne concerne que les premiers assistants, financés par l’Etat de Vaud. Une solution est encore à trouver pour les chercheurs seniors (financés par le Fonds national suisse) ou pour les post-docs engagés sur fonds de tiers.

Pour les premiers, le passage à 100% (si désiré) se fera cet automne dans trois départements de la section (Génomique, Biologie moléculaire végétale, Ecologie et évolution). Tout nouvel engagement, ou renouvellement, pour un tel poste se fera par défaut à 100% dès maintenant. Des discussions sont en cours dans les autres départements.

Cette mesure favorable aux premiers assistants est rendue possible par un soutien financier de la direction de l’UNIL à la faculté. La situation des autres chercheurs sera examinée de cas en cas et modifiée uniquement dans la mesure où le financement externe le permet.

Créé: 28.09.2017, 18h07

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.