Coquines ou professionnelles, les locations diurnes font le beurre des hôteliers

SociétéCouples légitimes ou pas et businessmen offrent une source de revenus complémentaires à des hôteliers et des privés.

Chambres d'hôtel pour cinq à sept ont la cote.

Chambres d'hôtel pour cinq à sept ont la cote. Image: Bénédicte

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Pour des couples en quête d’un lieu de retrouvailles discret ou pour des hommes d’affaires entre deux rendez-vous, les locations de chambre en journée par des hôtels ou par des privés ont la cote. Leur coût? De 60 à 140 francs pour une durée de quatre à six heures, soit un rabais de 37 à 58% quand il s’agit d’hôtels. De quoi s’offrir à moindre coût une parenthèse spatiale et temporelle dont chacun fait ce qu’il veut.

Parmi les loueurs contactés, la plupart annoncent toutefois ne recevoir quasi que des couples. «En moyenne, cinq ou six par semaine, explique le directeur d’un hôtel vaudois proposant ce type de locations. On ne leur demande pas si leur relation est légitime ou pas, mais on voit bien que leurs sentiments sont vrais. Et qu’il n’y a jamais de but lucratif dans leur fonctionnement.»

Pour son établissement, cette activité représente désormais une part non négligeable des revenus. «Environ 40'000 à 50'000 francs par an. En plus, souvent, les utilisateurs prennent un repas dans notre restaurant. Et cela ne nous empêche pas ensuite de louer la chambre pour la nuit à la clientèle traditionnelle.»

«Des gens comme vous et moi»
La réceptionniste d’un autre hôtel vaudois proposant ce même type de locations prend carrément la chose à la rigolade: «Ah, c’est sûr que pour cette catégorie de clientèle, on ne va pas envoyer la facture à leur adresse privée! Mais il s’agit toujours de gens très agréables et sympas. Des gens comme vous et moi, si j’ose dire.»

Reste que la discrétion est de mise. «J’assume totalement», assure notre premier interlocuteur… tout en demandant que son identité ne soit pas dévoilée. Selon lui, cette activité pourrait en effet être mal interprétée et nuire à l’image de son établissement. «Ce qui serait injustifié, car les utilisateurs de ce service sont des clients sans histoires.» D’autres sont encore plus réticents. «Oui, nous sommes effectivement référencés sur le site www.dayuse.ch (lire l'encadré), mais je n’ai pas envie de répondre à des questions. Cette activité est quelque chose d’assez privé», coupe le directeur d’un hôtel de la région lausannoise. Les particuliers ne sont pas forcément plus bavards: «Les personnes venant chez moi souhaitent une grande discrétion et j’ai déjà trop de gens intéressés. Je ne désire donc aucune publicité», interrompt le propriétaire d’une villa dans le Gros-de-Vaud mettant deux chambres en location sur un site Internet spécifique.

Mais tous n’accueillent pas que des couples. Ainsi, le directeur d’un établissement situé à proximité d’une gare annonce ne louer en journée qu’à de la clientèle business. «En moyenne, deux réservations par semaine. Cela nous offre un petit revenu complémentaire. À un autre emplacement et avec une autre clientèle, je ne le ferais pas.»


Pas de chiffres L’ampleur exacte du phénomène est difficile à estimer. Ni l’Association romande des hôteliers, ni l’Office du tourisme, ni la police cantonale du commerce ne possèdent de statistiques spécifiques en la matière. Cette dernière rappelle par contre que les locations de jour sont soumises aux mêmes règles et autorisations que celle de nuit.

Seules certitudes, l’activité n’est pas nouvelle et l’offre se développe. Le gestionnaire du site www.roomoflove.ch, qui loue depuis plus de douze ans des chambres à Lausanne, Fribourg et Delémont, le confirme: «Nous avons encore une quinzaine de clients par mois, mais ce chiffre diminue. Nous subissons depuis quelques années une forte concurrence du monde hôtelier, qui semble se montrer de plus en plus intéressé par ce genre de service.» (24 heures)

Créé: 03.01.2018, 07h01

Phénomène en Suisse

Mille réservations «de jour» par mois sur dayuse.ch

Lancé en 2010 par David Lebée, un directeur hôtelier français souhaitant à la fois répondre à une demande de sa clientèle et mieux rentabiliser les infrastructures, le site www.dayuse.com recense aujourd’hui des offres de location de jour dans plus de 4000 hôtels répartis dans 22 pays. Onze sont situés dans le canton de Vaud, alors que le site n’y est présent que depuis trois ans.

Selon le PDG et fondateur, le marché suisse est, avec une moyenne d’un millier de réservations par mois, «très dynamique». Selon ses statistiques, la majorité des réservations (40%) est de type «loisirs»: anniversaires, enterrements de vie de jeune fille/garçon, journée shopping… «Ces réservations sont en général faites par une clientèle locale souhaitant profiter des services réservés aux clients de nuitée: spa, piscine, salle de fitness avec coach et autre room service», détaille David Lebée.

Un petit tiers (30%) est de type «business»: bureau temporaire, sieste réparatrice… Cette catégorie comprend aussi des demandes plus originales comme par exemple des shootings photo ou des locations de suite pour des brainstormings en équipe. Enfin, le dernier tiers est utilisé par les voyageurs en escale. Du côté des profils utilisateurs, hommes et femmes sont représentés à parts égales, avec des âges allant de 25 à 55 ans.

La mise en relation entre le site de réservations et les hôtels se fait dans les deux sens: «Certains hôtels nous contactent directement, mais nous avons une équipe de commerciaux qui sélectionnent des établissements de 3 à 5 étoiles spécialement pour leur standing.» Plusieurs critères peuvent justifier une sélection en fonction de la clientèle visée: proximité d’une gare ou d’un aéroport pour les voyageurs, emplacement dans un quartier d’affaires pour les businessmen ou dans un quartier branché pour la clientèle loisirs. Environ 15% des hôtels contactés par le site répondraient positivement.

Articles en relation

L'adultère, un juteux business

Clé en mains Après les sites spécialisés dans les rencontres extra-conjugales, voici les applications ou les offres de l'hôtellerie sur-mesure pour vous assister dans votre escapade coquine en toute discrétion. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.