Passer au contenu principal

A Corbeyrier, les forestiers redonnent vie à une ancienne scierie

Grâce à l'aide suisse aux montagnards, le Groupement des Agittes a pu acquérir une scie neuve. Il peut ainsi traiter le bois et maintenir des emplois sur places.

Le groupement forestier des Agittes bénéficie de l'aide suisse aux montagnards. Laurent Fivaz (g) directeur du groupement des Agittes et Nicolas Pollen forestier.
Le groupement forestier des Agittes bénéficie de l'aide suisse aux montagnards. Laurent Fivaz (g) directeur du groupement des Agittes et Nicolas Pollen forestier.
Chantal Dervey

Après le silence qui régnait en maître ces derniers mois dans le hangar, le ronronnement de la scie se fait de plus en plus intense. Et, quelques secondes plus tard, le gros tronc scié sur toute sa longueur donne naissance à une belle première planche. Sur laquelle d’autres viennent vite s’entasser. «Peu de propriétaires de forêt sont en mesure de scier leur bois eux-mêmes. Et sur place de surcroît», explique Laurent Fivaz, directeur du Groupement forestier des Agittes (GFA).

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.