«Mon côté gauche est paralysé et je n'ai plus de sensibilité à droite»

VaudEn chaise roulante suite à l’opération d’une hernie cervicale, Orianne Collins se bat pour guérir et porte plainte contre X. Interview.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Comment vous sentez-vous?

«Je fais tous les jours beaucoup d’exercices, c’est fatiguant mais je dois garder le moral, sinon je n’y arriverai pas. Mon côté gauche est totalement paralysé de la hauteur du tronc jusqu’au pied. A droite, j’ai perdu la sensibilité à la douleur ainsi qu’au chaud et au froid.»

Quand pensez-vous pouvoir rentrer à Miami, où vous vivez désormais?

«La lésion que j’ai à la moelle épinière ne me permet pas de voyager pour le moment. Je suis déjà en contact avec des professeurs américains pour savoir quel type de rééducation je pourrai poursuivre sur place. Demain (ndlr: le 6 février), je commence un traitement de cinq jours sous corticoïdes. Je devrais ensuite refaire une IRM pour voir où en est ma lésion. En fonction des résultats, j’en saurai un peu plus sur ma date de sortie.»

Etiez-vous au courant des complications qui pouvaient survenir lors d'une telle opération?

«On ne m’a jamais parlé des complications possibles. Cela m’aurait peut-être fait hésiter. J’ai choisi de rentrer me faire opérer en Suisse car j’avais une confiance aveugle dans le chirurgien et le système de santé.» (24 heures)

Créé: 05.02.2015, 20h00

Articles en relation

Orianne Collins paralysée après une opération

Vaud La Vaudoise se trouve en chaise roulante après avoir été opérée d'une hernie cervicale en Suisse. Elle est en rééducation pour retrouver l'usage de ses membres. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.