Côté russe, il s’agissait d’une «délégation suisse»

Voyages controversésEn 2013 et 2015, Savary et Broulis sont présentés comme des «politiciens» ou des «délégués» sur des sites Web locaux.

En mars 2015, Isabelle Chassot et Pascal Broulis rencontrent le président de la Carélie.

En mars 2015, Isabelle Chassot et Pascal Broulis rencontrent le président de la Carélie. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Des «représentants des milieux d’affaires». C’est ainsi que le conseiller d’État Pascal Broulis ou encore la directrice de l’Office fédéral de la culture Isabelle Chassot sont présentés par le service de presse du gouvernement de la République de Carélie. Le compte rendu, visible sur un site Internet régional officiel, fait suite à une visite effectuée en mars 2015 par cette «délégation» helvète.

En août 2013, Géraldine Savary et Eric Hoesli sont reçus par le gouverneur de Khabarovsk. DR

À côté de l’ex-conseiller fédéral Pascal Couchepin est assis l’homme d’affaires et président du groupe pharmaceutique Ferring de Saint-Prex, Frederik Paulsen. Ce dernier est également consul honoraire de Russie à Lausanne. Leur hôte du jour se nomme Alexander Khudilainen, à l’époque président de la République de Carélie. Les invités suisses sont placés en rang d’oignons dans une salle de conférences à la décoration très soviétique. Selon le compte rendu, la rencontre serait liée à la mise en œuvre d’un projet conjoint russo-suisse visant à étudier les glaces des lacs Ladoga et Onega.

Voyages «privés»

Alors que le Ministère public a ouvert des «investigations préliminaires» au sujet des voyages de Pascal Broulis et de la conseillère aux États Géraldine Savary en compagnie du plus gros contribuable du canton, les principaux intéressés ont toujours insisté sur le caractère «privé» de ces séjours. Côté russe, les choses ne sont visiblement pas présentées de cette manière. En août 2013, c’est le gouverneur de Khabarovsk, Viatcheslav Chport, qui recevait une délégation composée entre autres de Géraldine Savary et d’Isabelle Chassot. L’ancien journaliste Éric Hoesli, organisateur de ces voyages, était à nouveau de la partie.

Selon le média en ligne «Khabarovsk, ville ouverte», où figurent des photos de l’événement, le gouverneur aurait exhorté les «politiciens» et «hommes d’affaires» suisses à «investir de manière plus audacieuse» dans cette région de l’Extrême-Orient russe. Les domaines concernés sont ceux du tourisme et de la santé. «Nous voyageons en Russie chaque année, aurait déclaré Frederik Paulsen, selon des propos rapportés par le site local. Cela faisait longtemps que nous voulions descendre l’Amour et nous sommes heureux d’avoir pu réaliser ce rêve.» Toujours selon «Khabarovsk, ville ouverte», Frederik Paulsen était alors intéressé à investir de l’argent dans le secteur pharmaceutique en Extrême-Orient.

Si le conseiller d’État Pascal Broulis n’est pas visible sur les photos de cette rencontre, il sera par contre bien présent aux côtés de Frederik Paulsen, Pascal Couchepin et Géraldine Savary à Khabarovsk quelques jours plus tard. Des images en ligne le montrent descendant du bateau Taïga à Komsomolsk-sur-l’Amour. Une visite des îles Chantar est alors programmée. Selon le «Tages-Anzeiger», le trajet aura lieu en bateau pneumatique Zodiac au lieu du vol en hélicoptère initialement prévu.

Suite aux révélations du quotidien alémanique en juin dernier, Pascal Broulis a toujours affirmé avoir payé de sa poche ces voyages. Interrogée vendredi par «24 heures», Géraldine Savary a également déclaré qu’il s’agissait de voyages «privés» organisés «à ses frais». Quant à Éric Hoesli, interrogé par la RTS en juin, il avait répondu que la présence de Frederik Paulsen pouvait faciliter certains contacts, et qu’il était possible par conséquent que des représentants des autorités locales viennent «serrer la main» aux voyageurs dans ce cadre. (24 heures)

Créé: 14.09.2018, 20h41

Exercice d’équilibrisme pour le procureur

L’affaire des voyages en Russie de Pascal Broulis, en compagnie du milliardaire Frederik Paulsen, place le procureur général Éric Cottier dans une situation inédite. A-t-il décidé d’investiguer uniquement à cause de la dénonciation de trois élus de la gauche dite dure? C’est plutôt un élément déclencheur, ajouté au débat politique et à l’exemple genevois de l’affaire Maudet. Mais les libéraux-radicaux ont critiqué l’action des trois conseillers communaux. Or le Parti radical, qui a fusionné avec les libéraux pour former le PLR, est la racine politique d’Éric Cottier, qui se trouve du coup dans la même mouvance que Pascal Broulis. L’indépendance de son travail est-elle garantie? Le procureur général est élu par le Grand Conseil. Le Conseil d’État exerce une surveillance globale sur le Ministère public, mais, précise la loi, le gouvernement ne peut pas s’exprimer sur les procédures et les enquêtes. Le procureur général peut donc estimer que son indépendance est suffisante. Il reste que l’appréciation des faits s’annonce délicate. Il s’agit d’abord de vérifier que Pascal Broulis et la sénatrice socialiste Géraldine Savary ont bien payé leur voyage. Si ce n’est pas le cas, pour que l’infraction d’«acceptation d’un avantage» soit réalisée, il n’y a pas besoin qu’une contrepartie précise soit fixée, rappelle Me Laurent Moreillon, professeur de droit pénal à l’UNIL: «C’est punissable si l’avantage reçu peut influencer l’agent public dans sa fonction.» Il faut en outre que le membre de l’autorité soit conscient qu’un lien d’influence risque de se créer. Éric Cottier n’a pas précisé de délai pour ses recherches préliminaires. PH.M.

Articles en relation

Le procureur épluchera les voyages de Broulis

Justice Le Ministère public va commencer des «investigations préliminaires» sur les séjours russes de Pascal Broulis et de Géraldine Savary, en compagnie du milliardaire Frederik Paulsen. Plus...

La gauche dure veut que le procureur s’intéresse à Broulis

Politique Trois élus de SolidaritéS et de Décroissance-Alternatives sinterrogent sur la potentielle «acceptation d’un avantage» du ministre lors de voyages en Russie. Plus...

La gauche questionne les voyages de Pascal Broulis

Débat Ensemble à Gauche et le PS veulent des éclaircissements à propos de séjours en Russie. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Publié le 24 septembre 2018.
(Image: Bénédicte?) Plus...