Passer au contenu principal

Bex: abattu à la suite d'une querelle de voisinage

Dimanche, un agent de la Police du Chablais a fait feu sur un père de famille de 27 ans qui le menaçait avec un couteau. L’agresseur est décédé.

C'est dans cet immeuble au chemin des Barmottes à Bex que s'est déroulé le drame.
C'est dans cet immeuble au chemin des Barmottes à Bex que s'est déroulé le drame.
Chantal Dervey

Pour les habitants du numéro 12 du chemin des Barmottes, l’immeuble résonne encore des coups de feu tirés dimanche soir. Vers 23 h, dans ce quartier situé à proximité de la gare de Bex, des agents de la Police du Chablais (EPOC) ont abattu un père de famille de 27 ans.

Selon la police cantonale qui enquête sur ce drame, tout a commencé peu après 22 h. Le locataire en question, «apparemment perturbé», a quitté le studio numéro 6, qu’il occupait au 2e étage pour aller enfoncer la porte du logement situé directement au-dessus du sien. Un habitant a alors appelé la police. «Deux patrouilles de l’EPOC se sont rendues sur place et sont entrées en contact avec l’individu, un ressortissant de la République démocratique du Congo au bénéfice d’un permis C.» Il est ressorti armé d’un couteau de cuisine et s’est rué en direction des policiers dans la cage d’escalier. «Après avoir prononcé la sommation «stop police», un caporal de l’EPOC a fait usage de son arme de service, tirant à plusieurs reprises en direction de l’agresseur.» Les policiers ont tenté de porter secours au blessé et pratiqué un massage cardiaque jusqu’à l’arrivée des ambulanciers et d’un hélicoptère de la Rega. Mais le forcené est décédé sur place.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.