Passer au contenu principal

SantéLa crise de l’hôpital de Rennaz trouble l’avenir du CHUV

Face aux soucis de l’Hôpital Riviera-Chablais, la gauche appelle à renoncer à réformer la gouvernance de l’hôpital cantonal.

Patrick Martin

L’an dernier, l’Hôpital Riviera-Chablais (HRC) était cité en exemple par la droite pour réformer le CHUV. Le Grand Conseil avait alors accepté à huit voix d’écart de créer un conseil d’administration pour le CHUV, sous l’impulsion du Parti libéral-radical (PLR). Il biffait ainsi son statut de service cantonal pour en faire un «établissement autonome de droit public». Le projet doit être confirmé, probablement l’an prochain. Sauf que depuis la révélation des problèmes financiers de l’HRC la semaine dernière, son statut d’exemple a pris un coup. De quoi réjouir la gauche, battue l’an dernier lors du vote sur la réforme du CHUV.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.